August 1, 2014 / 4:00 PM / 4 years ago

Paris veut une résolution de l'Onu contre les islamistes en Irak

PARIS (Reuters) - La France va saisir le Conseil de sécurité de l’Onu pour obtenir une condamnation des crimes commis par l’Etat islamique (EI) en Irak, notamment à l’encontre des minorités religieuses.

Un point de contrôle installé par l'Etat islamique à l'entrée de la ville de Rawah, dans l'ouest de l'Irak. La France va saisir le Conseil de sécurité de l'Onu pour obtenir une condamnation des crimes commis en Irak par l'Etat islamique (EI), notamment à l'encontre des minorités religieuses. /Photo prise le 22 juillet 2014/REUTERS

“La France propose qu’une résolution du Conseil de sécurité condamne dans les prochains jours les exactions de l’Etat islamique et exige qu’elles ne restent pas impunies”, écrivent Laurent Fabius et Bernard Cazeneuve dans un communiqué publié vendredi.

“La France saisira également le Conseil des droits de l’Homme pour qu’une enquête soit menée sur ces crimes”, ajoutent les ministres des Affaires étrangères et de l’Intérieur à l’issue d’une rencontre avec des représentants des églises chrétiennes d’Orient, à Paris.

Les insurgés sunnites de l’Etat islamique ont pris le contrôle le mois dernier d’une partie du nord et de l’ouest de l’Irak lors d’une offensive éclair et se sont approchés de Bagdad.

Leur offensive a notamment mis fin à deux millénaires de présence de la communauté chrétienne à Mossoul, qui a fui mi-juillet vers le Kurdistan irakien après un ultimatum des djihadistes lui ordonnant de se convertir à l’islam ou de payer l’impôt des non-musulmans.

Dans leur communiqué, les deux ministres soulignent “l’impérieuse nécessité d’assurer la protection des minorités afin de leur permettre de demeurer dans leur pays et de préserver la diversité et l’intégrité de l’Irak”.

Face à la dégradation de la situation en Irak, la France s’est dit prête fin juillet à accorder l’asile aux chrétiens d’Orient. Les consulats français à Bagdad et Erbil ont également reçu pour instruction d’accueillir et de protéger les déplacés “si l’urgence le justifiait”.

Laurent Fabius se rendra en Irak “dès qu’un nouveau gouvernement sera nommé afin d’évoquer sur place ces questions et l’ensemble de la situation politique, sécuritaire et humanitaire irakienne”.

Marine Pennetier, édité par Yann Le Guernigou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below