July 3, 2014 / 6:39 PM / 4 years ago

Heurts entre grévistes de la SNCM et professionnels en Corse

MARSEILLE (Reuters) - Des heurts ont eu lieu jeudi soir sur le port de Porto-Vecchio (Corse-du-Sud) entre des grévistes de la SNCM et des socioprofessionnels protestant contre la paralysie du trafic avec le continent, a-t-on appris auprès de la CGT.

Des heurts ont eu lieu jeudi soir sur le port de Porto-Vecchio (Corse-du-Sud) entre des grévistes de la SNCM et des socioprofessionnels protestant contre la paralysie du trafic avec le continent. /Photo prise le 24 juin 2014/REUTERS/Jean-Paul Pélissier

Des transporteurs, agriculteurs ou hôteliers ont jeté des pierres en direction du navire Jean-Nicoli tandis que les personnels grévistes ripostaient à coup de jets d’eau, a-t-on ajouté.

Les socioprofessionnels corses ont appelé les pouvoirs publics à prendre des mesures face à une grève “paralysant pour la première fois l’économie Corse en pleine saison touristique, entrainant des conséquences économiques incalculables, en terme financier, d’emploi, d’image”.

Les marins, en grève depuis neuf jours, réclament toujours à l’Etat et aux actionnaires des assurances sur la mise en œuvre du plan industriel de l’ancienne direction de la compagnie, dont Transdev a repris le contrôle le mois dernier avec la nomination d’un nouveau président du directoire, Olivier Diehl.

Ce plan signé en juin 2013 prévoit la suppression de 500 emplois sans licenciement sur 2.600 et le renouvellement de la flotte avec l’achat de quatre navires, mais Transdev et Veolia, qui souhaitent se désengager, ont une nouvelle fois refusé de le mettre en œuvre lors d’un premier conseil de surveillance de la SNCM qui s’est tenu vendredi dernier.

L’assemblée générale des actionnaires qui s’est déroulée jeudi à Marseille en présence des représentants de Transdev, une coentreprise de Veolia et de la Caisse des Dépôts et Consignations, qui détient 66% du capital, de l’Etat qui possède 25%, et des salariés qui représent 9% des parts, n’a pas apaisé les inquiétudes des salariés.

“Ce n’est pas dans une assemblée générale d’actionnaires que se joue l’avenir de la SNCM, mais dans les ministères et sur les ports de Corse et du continent dont l’activité se réduit chaque jour”, a déclaré à Reuters Yann Pantel, délégué CGT des marins.

François Revilla, édité par Gérard Bon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below