June 29, 2014 / 3:23 PM / 4 years ago

Nouveaux affrontements signalés à Slaviank, malgré la trêve

KIEV (Reuters) - De nouveaux affrontements ont été signalés dimanche près de Slaviansk, dans l’est de l’Ukraine, en dépit de la trêve en vigueur depuis le 20 juin et prolongée jusqu’à lundi soir.

Carcasse d'un véhicule détruit par un obus à Slaviansk, dans l'est de l'Ukraine. François Hollande et Angela Merkel ont une nouvelle fois exhorté dimanche Vladimir Poutine et son homologue ukrainien, Petro Porochenko, à obtenir des résultats concrets dans la mise en oeuvre du plan de paix avant lundi, date de la fin du cessez-le-feu, /Photo prise le 28 juin 2014/REUTERS/Shamil Zhumatov

D’après la Garde nationale ukrainienne, des rebelles pro-russes ont attaqué au mortier et avec des blindés un barrage tenu par les forces régulières près de la ville. “Il n’y a pas eu de perte parmi le personnel militaire”, précise la Garde nationale dans un communiqué.

Cités par l’agence de presse russe Interfax, des rebelles ont affirmé pour leur part que les forces ukrainiennes avaient bombardé les environs de la ville, touchant un marché et un immeuble d’appartement sans faire de blessés.

Slaviansk, à 100 km de la frontière russe, est un des bastions des séparatistes pro-russes.

Samedi, selon l’armée, trois soldats ukrainiens y ont été tués dans l’attaque d’un poste militaire par des miliciens.

Le président ukrainien, Petro Porochenko, qui accuse Moscou d’attiser les violences dans l’est du pays, a prolongé vendredi le cessez-le-feu jusqu’à lundi soir (19h00 GMT).

Réunis vendredi à Bruxelles, les chefs d’Etat et de gouvernement des Vingt-Huit ont réclamé qu’un accord soit trouvé d’ici lundi soir sur un mécanisme de vérification du cessez-le-feu, sous observation de l’OSCE, et sur un contrôle effectif aux frontières avec la restitution aux autorités de Kiev de trois postes-frontières qui échappent actuellement au pouvoir central.

Ils ont ajouté que le Conseil européen était déterminé “à se réunir à nouveau à tout moment en vue de nouvelles mesures restrictives substantielles”.

François Hollande et Angela Merkel ont de leur côté exhorté dimanche Vladimir Poutine et Petro Porochenko à obtenir des résultats concrets dans la mise en oeuvre du plan de paix d’ici lundi.

Le chef de l’Etat français et la chancelière allemande se sont entretenus pendant deux heures au téléphone avec les présidents russe et ukrainien sur la situation dans l’est de l’Ukraine.

Thomas Grove, Henri-Pierre André pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below