June 25, 2014 / 5:15 PM / 4 years ago

Hollande et Merkel notent les gestes de la Russie sur l'Ukraine

PARIS (Reuters) - François Hollande et Angela Merkel ont pris note mercredi des “premiers gestes des autorités russes en vue d’une désescalade” dans l’est de l’Ukraine, a annoncé l’Elysée dans un communiqué.

Barrage routier tenu par des séparatistes pro-russes dans la région de Louhansk. François Hollande et Angela Merkel ont pris note mercredi des "premiers gestes des autorités russes en vue d'une désescalade" dans l'est de l'Ukraine, a annoncé l'Elysée dans un communiqué. /Photo prise le 24 juin 2014/REUTERS/Shamil Zhumatov

Les dirigeants français et allemand, et les présidents russe et ukrainien, Vladimir Poutine et Petro Porochenko, se sont entretenus par téléphone pendant plus d’une heure.

La dernière rencontre entre les quatre dirigeants remonte au 6 juin, en marge des cérémonies du 70e anniversaire du Débarquement allié en Normandie.

Lors de l’appel téléphonique de mercredi, François Hollande et Angela Merkel ont encouragé leurs interlocuteurs à “travailler ensemble à un mécanisme de vérification du cessez-le-feu”, a rapporté la présidence française.

Dans son compte rendu, le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov, a rapporté que Vladimir Poutine avait appelé à étendre au-delà de vendredi le cessez-le-feu temporaire décidé entre Kiev et des groupes séparatistes actifs dans l’est de l’Ukraine.

L’Elysée souligne dans un communiqué que François Hollande et Angela Merkel “ont noté les premiers gestes des autorités russes en vue d’une désescalade dans l’est de l’Ukraine et notamment la décision, adoptée aujourd’hui par le Conseil de la Fédération de Russie, d’annuler l’autorisation donnée en mars dernier au président russe de recourir à la force”.

“Ils ont encouragé le président russe et le président ukrainien à travailler ensemble notamment à la mise en place d’un mécanisme de vérification du cessez-le-feu avec l’appui de l’OSCE et au contrôle effectif de la frontière russo-ukrainienne”, a-t-on ajouté. “Ils ont demandé que les personnes retenues soient au plus vite libérées”.

Les dirigeants français et allemand ont “apporté leur soutien au président Porochenko afin de mettre en oeuvre le plus rapidement possible le plan de paix qu’il a présenté”.

WASHINGTON S’IMPATIENTE

Le dossier ukrainien a été aussi au menu de la rencontre de mercredi après-midi à l’Elysée entre François Hollande et le futur secrétaire général de l’Otan, le Norvégien Jens Stoltenberg.

Ce dernier entrera officiellement en fonctions lors du sommet de Newport, au Royaume-Uni, les 4 et 5 septembre.

Ce sommet “sera l’occasion de tirer les conséquences de la crise russo-ukrainienne pour l’Alliance atlantique dans un esprit de solidarité et de dialogue”, souligne la présidence.

La France souhaite que l’Otan “traite le dossier ukrainien dans un souci d’équilibre, de solidarité, avec l’objectif d’une désescalade, en maintenant le dialogue avec la Russie”, rapporte l’entourage du président français.

Paris considère la crise ukrainienne comme une crise politique et non militaire, qui “doit donc se traiter dans des instances comme le G7 ou l’Union européenne”, explique-t-on de même source.

Les Etats-Unis ont quant à eux fait part de leur impatience par la voix du secrétaire d’Etat John Kerry, qui a invité Vladimir Poutine à transformer ses paroles en action.

“Nous estimons qu’il est crucial que le président Poutine démontre par ses actes, et pas seulement en paroles, qu’il est totalement engagé en faveur de la paix”, a-t-il insisté pendant une conférence de presse à l’issue d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Otan.

“Il est crucial qu’il interrompe le flux d’armes et de combattants qui franchissent la frontière, qu’il appelle publiquement les séparatistes à déposer les armes, qu’il retire les troupes russes (de la zone frontalière) et qu’il aide à la libération des observateurs de l’OSCE retenus en otage”, a-t-il ajouté.

Elizabeth Pineau, avec Darya Korsunskaya à Moscou et Lesley Wroughton à Bruxelles, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below