June 22, 2014 / 10:38 AM / 4 years ago

Un péage transit poids lourds remplace l'écotaxe

PARIS (Reuters) - L’écotaxe sera remplacée par un système de “péage transit poids lourds” qui touchera les camions de plus de 3,5 tonnes empruntant les principaux axes routiers français, a déclaré dimanche le Premier ministre Manuel Valls.

L'écotaxe, dont la mise en place prévue début 2014 a été reportée en raison notamment de la fronde des "bonnets rouges", sera remplacée par un système de "péage transit poids lourds". /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

La mise en place de l’écotaxe, initialement prévue au 1er janvier 2014, avait été reportée sine die par le gouvernement en raison notamment de la fronde des “bonnets rouges”.

“Un péage de transit pour les poids lourds sera instauré sur les itinéraires de grand transit qui subissent un trafic supérieur à 2.500 poids lourds par jour, c’est le principe utilisateur payeur”, a déclaré le Premier ministre en marge d’un déplacement dans le sud de la France.

Des exonérations seront prévues pour certains véhicules, comme les véhicules agricoles, a précisé Manuel Valls.

Les recettes collectées par le nouveau système, hors coût du dispositif, devraient s’élever à 550 millions d’euros annuels, soit la moitié environ de celles prévues par l’écotaxe initiale, indique-t-on à Matignon.

Le Premier ministre a confirmé que le contrat d’Ecomouv, organisme chargé de la collecte de la taxe, ferait l’objet d’un avenant et a évoqué une possible prise de participation de l’Etat dans son capital.

“Afin d’assurer un meilleur contrôle public, le gouvernement engagera des discussions avec Ecomouv qui pourront aller jusqu’à une montée au capital de la société par la puissance publique”, a déclaré Manuel Valls.

Dans la version initiale de l’écotaxe, le loyer versé à Ecomouv représentait environ 220 millions d’euros sur un total de plus d’un milliard d’euros collectés, précise-t-on à Matignon.

Le système ne concernera que les poids lourds de plus de 3,5 tonnes sur les axes dits de “grand transit”, soit 4.000 kilomètres de routes au lieu des 15.000 km initialement prévus, indique-t-on.

La mise en place de ce “péage” est prévue pour le 1er janvier 2015, après une “marche à blanc” de trois mois qui permettra le rodage du système, ajoute-t-on.

La mission d’information sur l’écotaxe de l’Assemblée nationale a récemment prôné le maintien de ce dispositif controversé, avec des modifications, dont l’instauration d’une franchise mensuelle afin de ne pas pénaliser ceux qui effectuent de petits trajets.

Le ministère de l’Ecologie devrait détailler en début de semaine les modalités de ce “péage transit poids lourds”, qui doit permettre de financer les infrastructures de transport.

Marion Douet, édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below