June 21, 2014 / 11:34 AM / 4 years ago

La trêve mise à rude épreuve par les séparatistes en Ukraine

KIEV/DONETSK Ukraine (Reuters) - Des séparatistes pro-russes ont attaqué plusieurs postes ukrainiens à la frontière avec la Russie ainsi qu’une base militaire, et tenté de pénétrer dans une base aérienne, au cours de la nuit de vendredi à samedi, mettant à rude épreuve la trêve unilatérale décrétée par les autorités.

Séparatistes pro-russes à Donetsk, samedi. Des séparatistes pro-russes ont attaqué plusieurs postes ukrainiens à la frontière avec la Russie ainsi qu'une base militaire, et tenté de pénétrer dans une base aérienne, au cours de la nuit de vendredi à samedi, mettant à rude épreuve la trêve unilatérale décrétée par les autorités. /Photo prise le 21 juin 2014/REUTERS/Shamil Zhumatov

Le cessez-le-feu proclamé par les troupes ukrainiennes, sur l’ordre du président Petro Porochenko, est entré en vigueur vendredi à 22h00 locales.

Selon le porte-parole des forces gouvernementales, les séparatistes ont tiré au mortier contre les postes ukrainiens d’Izvareno et d’Ouspenka à la frontière, blessant neuf militaires.

Lors d’autres attaques, des séparatistes ont ouvert le feu à la mitrailleuse et au lance-grenade contre une position militaire ukrainienne à Avdiyivka, près de Donetsk, ainsi que contre un poste ukrainien à Kreminna.

Les séparatistes contrôlant Slaviansk ont attaqué les forces ukrainiennes sur les hauteurs de Karatchoune, surplombant la ville, a ajouté le porte-parole.

“Dans tous les cas, les assauts (des rebelles) ont été repoussés” sans perte, a dit le porte-parole des forces gouvernementales, Vladislav Selezniov.

Alexandre Borodaï, chef du gouvernement de la “république populaire” autoproclamée de Donetsk, a déclaré au cours d’une conférence de presse que la trêve était inexistante dans les faits. Il a appelé la Russie à envoyer des forces de maintien de la paix.

“Depuis hier soir, les combats continuent. L’artillerie de Porochenko bombarde Slaviansk et l’aviation a effectué plusieurs raids. Comme toujours, parler de cessez-le-feu, ce ne sont que des mots”, a-t-il dit.

SERMENT DE FIDÉLITÉ

Un chef rebelle, Pavel Goubarev, a déclaré à la chaîne de télévision Rossiya-24 que soit l’armée ukrainienne n’obéissait pas aux ordres, soit Petro Porochenko “ment”. “Il n’y a pas du tout de cessez-le-feu”, a-t-il dit.

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a pour sa part dénoncé des mouvements de troupes russes près de la frontière et des fournitures d’armes et d’équipements militaires aux séparatistes.

A Donetsk, une centaine de partisans armés de la “république populaire” lui ont juré fidélité lors d’une cérémonie sur la place Lénine. “Nous jurons, nous jurons, nous jurons”, ont-ils scandé à l’unisson, en prêtant le serment de se battre “jusqu’à la dernière goutte de sang”.

Des femmes, certaines en pleurs, ont enlacé ces combattants et leur ont donné des fleurs. “Une grande journée, une grande journée, nous aimons notre armée. Ils vont nous protéger des fascistes”, a dit Nastia, 32 ans, en tenant la main d’un homme masqué.

De l’autre côté de la place, loin de la foule, Mikola, étudiant de 23 ans originaire de la ville, a dit de manière discrète son mépris des séparatistes pro-russes.

“Ils sont stupides, ils ne réfléchissent pas, ils sont intoxiqués par la propagande de Moscou et les gens normaux vont continuer de souffrir”, a-t-il déclaré, en refusant de donner son identité complète par crainte de représailles.

Avec Lina Kushch à Donetsk, Pavel Polityuk à Kiev et Vladimir Soldatkin à Moscou; Eric Faye et Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below