May 23, 2014 / 5:49 PM / 5 years ago

Première rencontre franco-rwandaise depuis les tensions

Le président du Rwanda, Paul Kagamé. Un mois et demi après les nouvelles tensions survenues entre les deux pays, cette fois à l'occasion de la commémoration du 20e anniversaire du génocide rwandais, le président Kagamé a rencontré le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, au Gabon. /Photo prise le 11 mai 2014/REUTERS/Thomas Mukoya

LIBREVILLE (Reuters) - Le président rwandais, Paul Kagamé, et le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, se sont rencontrés vendredi au Gabon un mois et demi après les tensions survenues entre les deux pays à l’occasion de la commémoration du 20e anniversaire du génocide rwandais.

Le chef de l’Etat rwandais avait dénoncé début avril le rôle direct de la France dans la “préparation politique du génocide” de 1994 au cours duquel 800.000 personnes, essentiellement des Tutsis, ont été tuées, et sa participation à son exécution.

Face à ces accusations, Paris avait décidé de ne pas envoyer la ministre de la Justice, Christiane Taubira, au Rwanda où elle devait représenter la France lors des cérémonies de commémoration.

“Nous avons fait le point sur la situation”, a déclaré Laurent Fabius vendredi à Reuters, estimant que les relations entre les deux pays étaient “bonnes” avant les incidents survenus lors de la commémoration.

“Il est souhaité de part et d’autre qu’on revienne à des relations apaisées entre le Rwanda et la France”, a-t-il ajouté, en marge du 3e New York forum Africa, à Libreville.

La question du rôle joué en 1994 par Paris, alors allié au régime hutu, empoisonne depuis vingt ans les relations entre la France et le Rwanda.

Rompues en 2006 après la mise en cause par la justice française de proches du président Paul Kagamé dans l’attentat visant le président d’alors, Juvénal Habyarimana, les relations diplomatiques s’étaient toutefois apaisées ces dernières années. L’ambassadeur du Rwanda à Paris, Jacques Kabalé, avait fait état fin février d’une “réelle relation d’amitié en train de se nouer” entre les deux pays.

Emma Farge, avec Marine Pennetier à Paris, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below