April 26, 2014 / 11:27 AM / 5 years ago

Les USA et l'UE vers de nouvelles sanctions contre la Russie

SLAVIANSK Ukraine (Reuters) - Les pays du G7 sont convenus d’imposer rapidement de nouvelles sanctions à la Russie en raison de son attitude à l’égard de l’Ukraine, les Etats-Unis étant même susceptibles d’annoncer leurs mesures dès lundi.

Barricades érigés par des séparatistes près du bâtiment des services de la sécurité d'Etat (SBU) à Louhansk, dans l'est de l'Ukraine. Les pays du G7 sont convenus d'imposer rapidement de nouvelles sanctions à la Russie en raison de son attitude à l'égard de l'Ukraine, les Etats-Unis étant même susceptibles d'annoncer leurs mesures dès lundi. /Photo prise le 26 avril 2014/REUTERS/Vasily Fedosenko

Cette décision, annoncée samedi matin par communiqué, a été prise à l’issue d’une conférence téléphonique vendredi entre Barack Obama, François Hollande, Angela Merkel, David Cameron et Matteo Renzi.

Les sanctions américaines devraient viser des individus ou des entreprises particulièrement influents dans certains pans de l’économie russe, notamment l’énergie et la banque, a précisé Ben Rhodes, conseiller du président américain. Elles pourraient cibler des personnalités proches de Vladimir Poutine.

L’Union européenne, au sein de laquelle certains pays sont réticents à l’idée de nouvelles sanctions, annoncera ses propres mesures séparément.

Américains et Européens reprochent à la Russie de n’avoir “pris aucune mesure concrète pour appliquer l’accord de Genève” et “au contraire (d’avoir) continué à faire monter les tensions par une rhétorique de plus en plus préoccupante et des manoeuvres militaires en cours à la frontière ukrainienne”.

Malgré l’accord conclu le 17 avril à Genève sur des mesures d’apaisement destinées à favoriser une issue pacifique à la crise, la situation s’est encore envenimée vendredi dans l’est de l’Ukraine, où des séparatistes pro-russes ont pris les armes début avril.

Ces derniers ont capturé des observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) tandis que les forces spéciales ukrainiennes assiègent désormais Slaviansk, bastion des séparatistes.

VIOLATIONS DE L’ESPACE AÉRIEN

Le Pentagone a en outre accusé l’aviation russe d’avoir violé l’espace aérien ukrainien à de multiples reprises en 24 heures.

Les troupes russes massées à la frontière ukrainienne, dont l’Otan estime les effectifs à 40.000 soldats, ont commencé de nouvelles manoeuvres militaires jeudi. Selon les autorités provisoires à Kiev, ces forces se sont approchées à moins d’un kilomètre du territoire ukrainien.

Dans leur communiqué, les pays du G7, parmi lesquels figurent aussi le Canada et le Japon, disent être “convenus d’agir rapidement pour imposer de nouvelles sanctions à la Russie” en raison de l’”urgence d’assurer les conditions de succès pour un vote pacifique et démocratique” le 25 mai à l’occasion de l’élection présidentielle en Ukraine. Ce scrutin est destiné à désigner un successeur à Viktor Ianoukovitch, président soutenu par Moscou et destitué le 22 février après trois mois de manifestations à Kiev.

Ben Rhodes a précisé que des sanctions américaines pourraient viser le cercle rapproché du président russe.

“Quand vous commencez à vous en prendre aux amis du régime, à ces individus qui contrôlent une large part de l’économie russe, vous provoquez un impact économique plus large que des sanctions contre de simples individus”, a souligné le conseiller de Barack Obama.

L’UE devrait pour sa part ajouter 15 noms à sa liste des personnalités sanctionnées et se concentrer essentiellement sur les individus soupçonnés d’être responsables des troubles sur le terrain. Des diplomates européens devraient se réunir lundi à Bruxelles pour réfléchir à ces mesures.

“Vous verrez une liste européenne bien plus en relation avec les actions sur le terrain et une liste américaine davantage concentrée sur le clan et les entités”, a dit une source au fait de ces discussions.

ESPIONS

Les Etats-Unis et l’Union européenne ont pris de premières sanctions distinctes contre des personnalités russes le 17 mars, en raison du rattachement de la péninsule ukrainienne de Crimée à la Russie.

Pour la Russie, c’est aux autorités provisoires ukrainiennes, qu’elle ne reconnaît pas, d’accomplir le premier pas et d’engager un dialogue avec les séparatistes pro-russes.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a accusé vendredi les autorités ukrainiennes de mener “une guerre contre leur propre peuple” en raison de l’assaut donné la veille à Slaviansk, qui s’est soldé par la mort de cinq séparatistes, selon Kiev.

La Russie s’est toutefois engagée à faire tout son possible pour permettre la libération des observateurs de l’OSCE retenus à Slaviansk.

Ces huit observateurs sont originaires d’Allemagne, de Suède, du Danemark, de Pologne et de République tchèque, et ils étaient accompagnés par plusieurs officiers ukrainiens, selon une procédure courante lors des missions de l’OSCE, a dit cette organisation.

Les séparatistes ont invité samedi des journalistes de médias russes à l’intérieur du bâtiment où sont retenus les observateurs. Ils ont montré des insignes et des cartes d’identification militaires prouvant, selon eux, que des espions se trouvent parmi le groupe.

La Russie pâtit déjà des conséquences financières du conflit: Standard & Poor’s a abaissé la note de la dette souveraine en devises étrangères de la Russie. A BBB-, la note de la dette russe en devises n’est désormais plus qu’un échelon au-dessus de la catégorie spéculative (“junk”).

La sortie des capitaux de la Russie s’est accélérée depuis le début des tensions en Ukraine. Selon l’agence de notation, la situation pourrait encore se dégrader si l’Occident devait durcir ses mesures de rétorsion.

Avec Matt Spetalnick à Séoul, Maria Tsvetkova à Donetsk, Pavel Polityuk à Kiev, Nigel Stephenson et Jason Bush à Moscou; Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below