April 23, 2014 / 6:34 AM / 5 years ago

Washington pour l'apaisement sur l'Ukraine, menace de sanctions

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a informé mardi son homologue russe Sergueï Lavrov dans une conversation téléphonique que les Etats-Unis imposeraient de nouvelles sanctions à la Russie si les tensions ne s'apaisent pas dans l'est de l'Ukraine. /Photo prise le 17 avril 2014/REUTERS/Jim Bourg

WASHINGTON (Reuters) - Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a informé mardi son homologue russe Sergueï Lavrov dans une conversation téléphonique que les Etats-Unis imposeraient de nouvelles sanctions à la Russie si les tensions ne s’apaisent pas dans l’est de l’Ukraine, a indiqué un responsable américain.

John Kerry s’est entretenu à la fois avec le ministre russe des Affaires étrangères mais également avec le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk.

“Avec le ministre des Affaires étrangères (Sergueï) Lavrov, le secrétaire a exprimé sa profonde préoccupation sur le manque de mesures positives russes en vue d’une désescalade, citant les éléments de preuve croissants selon lesquels les séparatistes continuent d’accroître le nombre de bâtiments occupés et de retenir captifs des journalistes et d’autres civils”, a dit ce responsable.

“Il a appelé la Russie à baisser d’un ton dans sa rhétorique, à entrer en contact diplomatique dans l’est avec l’OSCE et le gouvernement ukrainien et à appeler publiquement à un désarmement de ceux qui occupent des bâtiments et à leur reddition en échange d’une amnistie”, a-t-il ajouté.

John Kerry a répété que l’absence de progrès tangibles de la mise en oeuvre de l’accord conclu la semaine passée à Genève se traduirait par un accroissement des sanctions contre la Russie.

A Moscou, le ministère russe des Affaires étrangères a expliqué que Sergueï Lavrov avait dit à John Kerry que l’Ukraine devait prendre des mesures urgentes pour mettre en oeuvre l’accord de Genève afin de désamorcer la crise.

John Kerry a indiqué à Arseni Iatseniouk qu’il devait prendre d’importantes dispositions y compris “une loi d’amnistie, des mesures visant à élargir le dialogue national sur la réforme constitutionnelle pour inclure des représentants de toutes les régions et organiser une coordination étroite avec le mission d’observation de l’OSCE”.

Washington décidera “dans les jours qui viennent” d’éventuelles sanctions additionnelles contre la Russie.

Arshad Mohamed; Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below