April 18, 2014 / 1:42 PM / 4 years ago

Pour Hollande, Morelle a pris la seule décision qui s'imposait

CLERMONT-FERRAND Puy-de-Dôme (Reuters) - “Aquilino Morelle a pris la seule décision qui s’imposait” afin d’éviter toute “confusion”, a déclaré vendredi François Hollande à la suite de la démission de son conseiller politique.

Aquilino Morelle a pris "la seule décision qui s'imposait" afin d'éviter toute "confusion", a déclaré vendredi en marge d'un déplacement à Clermont-Ferrand François Hollande à la suite de la démission de son conseiller politique. /Photo prise le 18 avril 2014/REUTERS/Philippe Wojazer

“Aquilino Morelle a pris la seule décision qui s’imposait, la seule décision qui convenait, la seule décision qui lui permettra de répondre aux questions qui lui sont posées”, a dit le chef de l’Etat en marge d’un déplacement à Clermont-Ferrand.

Aquilino Morelle a quitté ses fonctions afin, a-t-il expliqué dans sa lettre de démission, de se consacrer librement à sa défense au lendemain de la parution d’un article de Mediapart qui l’accuse de conflit d’intérêts. Mediapart y écrit que le désormais ex-conseiller a travaillé en 2007 pour un laboratoire pharmaceutique alors qu’il était rattaché à l’Inspection générale des affaires sociales (Igas). “J’ai considéré qu’il ne pouvait pas y avoir de confusion parce qu’il y a un principe que j’ai toujours posé d’impartialité et d’indépendance, et il convient donc que chacun puisse avoir des rapports conformes à ces principes”, a ajouté François Hollande.

Le président, dont une partie du programme quand il était candidat à l’Elysée s’intitulait “République exemplaire”, n’a rien dit sur le fond de l’affaire, insistant uniquement sur le fait que les accusations portaient sur une période antérieure à son élection.

“Je ne suis pas juge de ce qu’il a fait avant, il a travaillé pour la présidence de la République pendant deux ans, il a bien travaillé, mais ce qui s’est passé avant, il a à en répondre, et ça revient simplement à lui et à lui seul”, a-t-il dit.

“C’est ce qu’il a compris en présentant sa démission que j’ai acceptée immédiatement.”

Julien Ponthus avec Gregory Blachier, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below