April 9, 2014 / 11:05 AM / in 4 years

François Fillon accuse le camp Copé de "calomnie"

PARIS (Reuters) - François Fillon, engagé dans une guerre de tranchées avec Jean-François Copé sur les finances de l’UMP, a dénoncé mercredi une “calomnie” à la suite d’accusations de proches du président de l’UMP, relayées par L’Express, sur l’utilisation présumée indue de fonds du parti alors qu’il était Premier ministre.

François Fillon, engagé dans une guerre de tranchées avec Jean-François Copé sur les finances de l'UMP, a dénoncé mercredi une "calomnie" à la suite d'accusations de proches du président de l'UMP, relayées par L'Express, sur l'utilisation présumée indue de fonds du parti alors qu'il était Premier ministre. /Photo prise le 25 janvier 2014/REUTERS/Benoît Tessier

Selon l’hebdomadaire, des proches de Jean-François Copé ont retrouvé trace de déplacements en hélicoptère entre Paris et la Sarthe, où se situe la résidence privée de François Fillon, pour un tarif de 12.000 euros. Le trajet aurait été facturé à l’UMP alors que ce dernier était à Matignon.

“Jamais, jamais, jamais”, a répondu l’ancien Premier ministre sur RTL. “C’est totalement faux, c’est juste de la calomnie”.

“Quand j’étais Premier ministre et que je faisais des campagnes électorales pour aller soutenir les candidats dans toute la France qui souhaitaient le soutien du Premier ministre, naturellement je le faisais avec des moyens financés par mon parti politique et pas par l’Etat, c’est la moindre des choses”, a-t-il expliqué.

“Quand je demande de la transparence, on me répond par l’air de la calomnie, c’est assez lamentable”, a-t-il ajouté à l’adresse de Jean-François Copé et de sa garde rapprochée.

Le président de l’UMP s’est expliqué mardi sur la gestion des finances de l’UMP à la suite d’accusations de favoritisme à son encontre qu’ils a balayées comme autant de “mensonges grossiers” et de “chiffres fantaisistes”.

François Fillon, qui a réclamé à maintes reprises la création d’une instance de supervision financière - dont Jean-François Copé souligne qu’elle existe déjà -, était absent de cette réunion.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below