April 5, 2014 / 4:18 PM / 4 years ago

Participation plus forte que prévu à la présidentielle afghane

KABOUL (Reuters) - Le premier tour de la présidentielle en Afghanistan a attiré samedi plus d’électeurs que ne l’avaient prévu les organisateurs - sept millions sur les douze millions qui étaient appelés à voter -, malgré la menace que faisaient planer les taliban.

Décompte des bulletins dans un bureau de vote de la province de Herat. Le premier tour de la présidentielle en Afghanistan a attiré plus d'électeurs que ne l'avaient prévu les organisateurs - sept millions sur les douze millions qui étaient appelés à voter -, malgré la menace que faisaient planer les taliban. /Photo prise le 5 avril 2014/REUTERS/Omar Sobhani

Cette affluence inattendue a provoqué par endroits une pénurie de bulletins de vote et a conduit la Commission électorale indépendante à demander à ce que les bureaux restent ouverts plus longtemps que prévu.

Selon les premières estimations livrées par le chef de la Commission électorale, Yousaf Nuristani, le taux de participation s’élève à environ 58%.

En 2009, seuls 4,6 millions d’électeurs avaient fait le déplacement pour l’élection d’Hamid Karzaï pour un deuxième mandat, qui avait par ailleurs été entachée par des soupçons de fraude massive.

“Personne ne s’attendait à ce que tant de gens se rendent aux urnes”, a dit à la presse Toryalai Wesa, gouverneur de la ville de Kandahar, dans le sud du pays. “Ils pensaient que la participation serait similaire à ce qu’on a vu dans le passé, c’est pourquoi ils ont envoyé moins de bulletins.”

Face à l’afflux de votants, de nombreux bureaux de Kaboul, la capitale, ont fermé bien après 16h00 locales (11h30 GMT), l’horaire prévu, et de nombreuses personnes ont dû faire la queue sous la pluie pendant plusieurs heures.

“Je suis ici pour voter et je n’ai peur d’aucune attaque”, a dit un électeur de Kaboul, Haji Ramazan. “C’est mon droit et personne ne peut m’en empêcher”.

Le bon déroulement des opérations de vote, s’il se confirme, est une bonne nouvelle pour les pays occidentaux qui suivent de près la situation avant de décider ou non de la poursuite de leur aide financière.

“Nous félicitons le peuple afghan, les forces de sécurité et les organisateurs de l’élection pour cette participation qui reflète le débat libre et vivant parmi les candidats et leurs partisans durant la campagne”, s’est réjoui Barack Obama dans un communiqué.

“Ces élections sont essentielles pour assurer à l’Afghanistan un avenir démocratique mais aussi un soutien renouvelé de la communauté internationale et nous comptons sur les instances électorales du pays pour qu’elles remplissent leur devoir dans les semaines à venir”, a ajouté le président américain.

Le résultat du premier tour n’est pas attendu avant six semaines, le temps d’acheminer les bulletins depuis les zones montagneuses. Si aucun des huit candidats n’obtient 50% des voix, le second tour aura lieu le 28 mai.

Le scrutin, auquel Hamid Karzaï n’avait pas le droit de se présenter après ses deux mandats, doit déboucher sur la première alternance démocratique dans le pays.

Hamid Shalizi, avec Steve Holland à Washington; Pierre Sérisier et Simon Carraud pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below