March 30, 2014 / 10:18 AM / in 4 years

Le PS face au risque d'une "vague bleue" au second tour

PARIS (Reuters) - Le taux de participation à la mi-journée au second tour des élections municipales était en recul dimanche par rapport à la semaine précédente, où le scrutin avait été marqué par un désaveu infligé à la majorité qui devrait tourner à l’avantage de la droite et du Front national.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, à sa sortie du bureau de vote après avoir accompli son devoir électoral dimanche à Nantes au second tour des municipales. Le scrutin a été marqué au premier tour par un désaveu de l'exécutif. /Photo prise le 30 mars 2014/REUTERS/Stéphane Mahé

Le taux de participation s’élevait à 19,83% à 12h00 pour le second tour de ces élections municipales, contre 23,68% en 2008 à la même heure, a indiqué le ministère de l’Intérieur.

Dimanche dernier, pour le premier tour, le taux de participation avait été de 23,16% à 12h00.

Le taux d’abstention global des près de 45 millions d’électeurs lors de ce premier tour avait atteint 36,45%, ce qui représentait un nouveau record par rapport aux élections municipales de 2008 où il avait été de 33,46%.

L’exécutif, d’abord dans le déni, assure avoir entendu “l’avertissement” des électeurs et promet d’oeuvrer au redressement du pays plus vite, plus fort, “avec plus de cohérence et de justice”.

Au moment où le chômage enregistre une nouvelle hausse en France, un remaniement gouvernemental pourrait marquer le premier acte de l’après-municipales.

La droite, qui s’est fixé pour objectif de renverser le rapport de forces dans les quelque 1.100 communes de plus de 9.000 habitants, a déjà pris 29 villes à la gauche.

Après avoir fait élire 486 conseillers municipaux au premier tour, le FN, qui se maintient dans 329 villes, devrait atteindre aisément son objectif de dépasser les 1.000 élus.

A Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, le secrétaire général du Front National, Steeve Briois, a été élu maire dimanche matin par le conseil municipal de la ville après avoir obtenu 50,26% des voix lors du premier tour.

Le second tour est marqué par une inflation de listes due à la poussée du FN : 986 triangulaires et 207 quadrangulaires, traditionnellement favorables à la gauche, et 16 pentagulaires ont lieu dans des communes de plus 1.000 habitants.Le taux de participation s’élevait à 19,83% à 12h00 pour le second tour des élections municipales en France, contre 23,68% en 2008 à la même heure, a dit dimanche le ministère de l’Intérieur.

Au premier tour, dimanche dernier, le taux d’abstention global a atteint 36,45%, ce qui représentait un nouveau record par rapport aux élections municipales de 2008 où il avait été de 33,46%.

Marion Douet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below