March 20, 2014 / 4:19 PM / 4 years ago

Nouvelles sanctions américaines contre des dirigeants russes

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis vont imposer de nouvelles mesures de rétorsion aux personnalités impliquées dans l’annexion de la Crimée par la Russie, a annoncé jeudi Barack Obama, qui a dit avoir ouvert la voie à d’éventuelles sanctions contre des pans entiers de l’économie russe.

Les Etats-Unis vont imposer de nouvelles mesures de rétorsion aux personnalités impliquées dans l'annexion de la Crimée par la Russie, a annoncé jeudi Barack Obama, qui a dit avoir ouvert la voie à d'éventuelles sanctions contre des pans entiers de l'économie russe. Le président américain, qui s'exprimait à la Maison blanche, a signé les décrets autorisant ces sanctions qui pourraient toucher des secteurs clés comme la banque, la défense ou encore l'énergie./Photo prise le 20 mars 2014/REUTERS/Larry Downing

Le président américain, qui s’exprimait à la Maison blanche, a dit avoir signé les décrets autorisant ces sanctions qui pourraient toucher des secteurs clés comme la banque, la défense ou encore l’énergie si cela se révèle nécessaire.

Il a estimé que les menaces russes contre le sud et l’est de l’Ukraine présentaient le risque d’une escalade dangereuse.

Le chef de l’Etat américain qui participera la semaine prochaine à une réunion de l’Otan au Pays de Galles confirmera aux alliés européens que le soutien des Etats-Unis est sans faille.

“Nous allons imposer des sanctions visant d’autres représentants du gouvernement russe. En outre, nous allons sanctionner aujourd’hui d’autres individus disposant d’importantes ressources et influences qui fournissent un soutien matériel au gouvernement russe”, a dit Barack Obama.

Il a indiqué qu’une banque russe qui soutient les personnes visées par les sanctions serait elle aussi touchée par les mesures restrictives.

Lundi, la Maison blanche avait annoncé des mesures contre onze ressortissants russes et ukrainiens impliqués dans l’annexion de la Crimée.

UNE VINGTAINE DE PERSONNES CONCERNÉES

“Ce n’est pas la solution qui a notre préférence. Mais la Russie doit comprendre que toute escalade supplémentaire va l’isoler de plus en plus au sein de la communauté internationale”, a poursuivi Barack Obama.

“Au cours des derniers jours, nous n’avons cessé d’être profondément préoccupés par les événements en Ukraine”, a-t-il dit, qualifiant le référendum organisé dimanche en Crimée d’illégal et l’annexion de la république autonome d’illégitime.

“Il s’agit de choix qui ont été faits par le gouvernement russe, des choix qui ont été rejetés par la communauté internationale ainsi que par le gouvernement ukrainien.

“C’est à cause de ces choix que les Etats-Unis interviennent aujourd’hui, comme ils avaient dit qu’ils le feraient, pour imposer des coûts supplémentaires à la Russie”, a-t-il ajouté.

Un haut responsable américain a précisé que les nouvelles sanctions concerneraient une vingtaine de personnes impliquées dans l’annexion de la Crimée, y compris des proches conseillers de Vladimir Poutine.

La banque mentionnée par Obama est la banque Rossiya (Russie) qui possède dix milliards de dollars d’avoirs.

Par ailleurs, a précisé ce responsable, le décret signé par le président américain pourrait s’appliquer aux secteurs des services financiers, de l’énergie, aux secteurs minier, de l’ingénierie et de la défense.

Steve Holland et David Storey, Jean-Philippe Lefief et Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below