March 5, 2014 / 1:18 PM / in 4 years

Enquête après un chantage présumé à la naturalisation

PARIS (Reuters) - L’Inspection générale de la police nationale a été saisie d’une enquête sur des informations relatives à un chantage présumé à la naturalisation exercée par la police française contre une étudiante russe pour qu’elle espionne “La Manif pour tous”.

“A la demande du ministre (Manuel Valls), le directeur général de la police nationale saisira l’Inspection générale de la police nationale afin de recouper avec la plus grande précision les faits rapportés, qui remontent à septembre 2013”, déclare le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

La “police des polices” rendra d’ici un mois ses conclusions sur “les conditions de conduite de l’enquête individuelle de naturalisation” concernant cette jeune fille de 18 ans dont les parents, naturalisés français, résident depuis 2004 dans les Yvelines, près de Paris.

Selon Le Figaro, la sous-direction de l’information générale (ex-RG) des Yvelines aurait demandé en septembre dernier à Anna, étudiante en classe préparatoire, d’espionner des rassemblements d’opposants à la loi autorisant le mariage homosexuel en échange d’un avis favorable à sa demande de naturalisation.

La jeune fille avait participé à des défilés du collectif “La Manif pour tous”.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below