24 janvier 2008 / 07:25 / il y a 10 ans

Siemens relève ses prévisions après un solide premier trimestre

MUNICH (Reuters) - Siemens a publié des résultats supérieurs aux prévisions au premier trimestre, grâce à la croissance de la plupart de ses divisions et à la vente d‘une filiale.

<p>Siemens a publi&eacute; un b&eacute;n&eacute;fice d'exploitation du groupe en hausse de 16% &agrave; 1,72 milliard d'euros sur le trimestre clos le 31 d&eacute;cembre. /Photo prise le 28 mars 2007/REUTERS/Michaela Rehle</p>

En conséquence, le conglomérat industriel, qui fait l‘objet de multiples enquêtes pour faits de corruption de par le monde, a fixé de nouveaux objectifs à deux de ses trois divisions.

* RÉSULTATS.

Bénéfice d‘exploitation du groupe en hausse de 16% à 1,72 milliard d‘euros sur le trimestre clos le 31 décembre. Consensus Reuters: 1,55 milliard d‘euros.

Bénéfice net en hausse à 6,48 milliards d‘euros, grâce surtout à une plus-value de 5,4 milliards tirée de la vente en 2007 de VDO, société spécialisée dans l’électronique automobile.

Chiffre d‘affaires en hausse de 8% à 18,40 milliards d‘euros (consensus: 18,76 milliards).

Commandes en hausse de 9% à 24,24 milliards d‘euros.

* CONTEXTE.

Le président du directoire Peter Löscher, chargé d‘une refonte totale du groupe, a ramené l‘organigramme à trois grandes divisions alignées sur les secteurs de croissance à l‘international, soit Énergie, Industrie et Santé.

* PROJECTIONS.

La marge d‘exploitation de la division Énergie est projetée à 11-15% d‘ici octobre 2010 contre 9-13% précédemment. Celle de la division Industrie est fixée à 9-13% contre 9-11%. Pour la division Santé, Siemens avait annoncé en novembre un objectif de marge de 14-17%.

Löscher confirme prévoir pour le chiffre d‘affaires, durant l‘exercice en cours, une croissance qui soit le double de celle du PIB mondial, tandis que le résultat d‘exploitation connaîtrait une croissance qui soit au moins le double de celle du C.A.

* DIVERS.

Siemens compte racheter pour deux milliards d‘euros de titres d‘ici la fin avril 2008.

Löscher a dit que le groupe suivait de près la suite des événements aux États-Unis, sans pour autant qu‘ils aient des effets notables sur l‘activité durant l‘exercice en cours.

* DÉMELÉS JUDICIAIRES.

Siemens doit rencontrer prochainement la Securities and Exchange Commission (SEC) et le département de la Justice des États-Unis pour entamer des discussions afin de parvenir à un règlement des contentieux en cours.

“Ces discussions - j‘espère - pourraient débuter dès le début février”, a dit le président du conseil de surveillance Gerhard Cromme lors de l‘AG annuelle.

La SEC doit déterminer si des membres du personnel de Siemens ont versé des centaines de millions d‘euros de pots-de-vin pour décrocher des contrats dans les télécoms et d‘autres secteurs.

Le scandale a déjà coûté à Siemens 1,6 milliard d‘euros, a dit Löscher lors de l‘AG. Il a aussi abouti à la démission de Klaus Kleinfeld, le prédécesseur de Löscher, et de Heinrich von Pierer, le prédécesseur de Cromme. Mais aucun des deux hommes n‘a été accusé d‘une quelconque malversation.

* BOURSE.

L‘action a perdu 20% environ au cours des six derniers mois. Elle est en hausse de 4,63% à 86,06 euros en milieu de journée.

Elle se traite à 13 fois le BPA estimé pour 2008 contre 14 environ pour le concurrent General Electric, selon Reuters Estimates.

Nicola Leske, version française Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below