1 février 2008 / 06:18 / dans 10 ans

Football: un 2e tour pour l'appel d'offres des droits TV de L1

PARIS (Reuters) - L‘appel d‘offres portant sur les droits de diffusion de la Ligue 1 de football pour la période 2008-2012 va se poursuivre, annonce jeudi la Ligue de Football Professionnel (LFP).

<p>LES DROITS TV DU FOOTBALL EN EUROPE</p>

La LFP, en évoquant “une réelle compétition entre deux acteurs désormais majeurs”, laisse entendre que Canal Plus - filiale de Vivendi - et Orange - filiale de France Télécom - vont désormais s‘affronter pour obtenir les lots les plus prisés.

“La LFP se félicite de la candidature d‘Orange, y compris sur les lots premium.” Son conseil d‘administration “a pris acte avec satisfaction des résultats obtenus à l‘issue de cette première phase et a décidé (...) d‘ouvrir une deuxième phase de la procédure, qui couvrira l‘ensemble des lots et qui interviendra dans les prochains jours”, indique la Ligue dans un communiqué.

“Aucune attribution définitive n‘a été prononcée”, poursuit la Ligue, en précisant avoir reçu 31 offres de la part de 9 candidats à l‘issue de cette première phase, qui s‘est conclue jeudi par l‘examen des offres financières.

La LFP ne donne pas les raisons qui l‘ont poussée à engager une deuxième phase. Lors de la présentation de sa consultation, elle avait toutefois mentionné l‘existence de prix de réserve en dessous desquels elle remettrait les lots aux enchères.

Canal Plus s‘est refusé jeudi soir à tout commentaire.

Orange, dans un discours éloigné de la position de favori dans laquelle semble le placer la LFP, a souligné avoir participé “à cette compétition dans le cadre de sa stratégie contenu, avec un raisonnement à la fois économique et financier qui est à la mesure de sa base d‘abonnés - mobile et triple play - intéressée par les contenus premium”.

“Nous sommes donc dans un registre différent de celui des autres acteurs”, a ajouté une porte-parole de l‘opérateur de téléphonie mobile.

INCERTITUDE JURIDIQUE

Selon des informations qui ont filtré dans la presse, Orange a misé sur l‘ensemble des douze lots proposés par la LFP et Canal Plus sur dix. SFR, TF1, M6, France Télévisions, Direct 8, Eurosport et Dailymotion ont également fait des offres pour certains lots.

L‘appel d‘offres lancé le 30 novembre dernier par la LFP avait été divisé en douze lots, soit deux fois plus qu‘actuellement, avec l‘espoir d‘obtenir davantage que les 600 millions d‘euros payés annuellement par Canal Plus depuis 2005.

Les trois lots “premium” - qui incluent les droits télé, internet et mobiles - devraient être les mieux valorisés puisqu‘ils concernent la diffusion des 10 “plus belles affiches” de la saison et des “grands matchs” du samedi et du dimanche soir.

L‘appel d‘offres comporte également trois lots “fans”, qui contiennent les matches de six ou sept clubs sur l‘ensemble de la saison, tandis que quatre magazines (le samedi soir, le dimanche et le lundi) sont désormais logés dans autant de lots séparés.

La LFP a encore innové en proposant un lot constitué de quatre soirées “multiplex”, contre deux soirées auparavant dont les droits appartenaient Canal+.

Enfin, le lot mobile comprend les droits de diffusion en direct des matchs de l‘après-midi uniquement et les extraits ou résumés à la demande.

Au total, en incluant les droits portant sur le magazine du dimanche concédé à France 2, les droits mobiles (UMTS) qui appartiennent à Orange et ceux de Canal Plus, la Ligue perçoit actuellement près de 660 millions d‘euros par an.

Le montage retenu dans l‘appel d‘offres de la Ligue avait pour but d‘attirer de nouveaux prétendants car la chaîne cryptée, forte de l‘absorption récente de son rival TPS qui l‘avait contraint a proposer le prix fort il y a trois ans, a assuré qu‘elle n‘entendait pas cette fois faire flamber les enchères.

Une incertitude juridique plane cependant sur l‘appel d‘offres, Canal Plus ayant engagé une procédure devant le tribunal de grande instance de Paris pour contester certaines modalités de la consultation lancée par la LFP.

Le TGI doit se prononcer le 19 février.

Benjamin Mallet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below