7 juillet 2013 / 17:24 / dans 4 ans

La NSA "de mèche" avec Berlin et d'autres pays, affirme Snowden

BERLIN (Reuters) - Les agents de la National Security Agency (NSA), les services de renseignement américains, travaillent en étroite collaboration avec l‘Allemagne, affirme l‘ancien consultant de la NSA Edward Snowden.

La National Security Agency, à Fort Meade, dans le Maryland. Les agents de la NSA, les services de renseignement américains, travaillent en étroite collaboration avec l'Allemagne, affirme l'ancien consultant Edward Snowden. "Ils sont de mèche avec l'Allemagne, tout comme avec la plupart des autres pays occidentaux", déclare Edward Snowden. /REUTERS/NSA

“Ils sont de mèche avec l‘Allemagne, tout comme avec la plupart des autres pays occidentaux”, déclare Edward Snowden dans une interview publiée dimanche par le magazine allemand Der Spiegel et réalisée avant sa fuite à Hong Kong en mai, alors qu‘il se trouvait encore à Hawaï.

“Les autres agences ne nous demandent pas d‘où nous tirons nos informations et nous ne le leur demandons pas. Elles peuvent de la sorte protéger leurs responsables politiques en cas de critiques sur la manière dont on viole à grande échelle la vie privée des gens dans le monde entier”, explique l‘informaticien.

Le gouvernement allemand n‘a pas souhaité commenter ces déclarations, qui font suite à des révélations similaires du quotidien Le Monde.

Selon le quotidien français daté du 5 juillet, les services secrets extérieurs français, la DGSE, espionnent en toute illégalité les communications électromagnétiques en France et à l‘étranger.

Edward Snowden est bloqué depuis le 23 juin dans la zone de transit de l‘aéroport Cheremetievo, à Moscou. Il s‘est vu accorder l‘asile par le Venezuela et le Nicaragua vendredi puis par la Bolivie samedi.

BERLIN EN PORTE-À-FAUX

Le gouvernement allemand a fait part de sa surprise après les révélations du Spiegel et du Guardian, le week-end dernier, sur l‘espionnage supposé de l‘UE et de pays européens par les Etats-Unis.

Le Spiegel a affirmé que les Etats-Unis interceptaient chaque mois en Allemagne quelque 500 millions de communications, par téléphone ou internet. Le Royaume-Uni a par ailleurs mis en place son propre programme de surveillance, “Tempora”.

“S‘il est avéré que l‘on a espionné des représentations diplomatiques de l‘UE et des pays européens en particulier, nous dirons franchement qu‘il est inacceptable d‘écouter des alliés en secret”, avait déclaré Steffen Seibert, porte-parole de la chancelière Angela Merkel, ajoutant : “Nous ne sommes plus à l‘époque de la guerre froide.”

Angela Merkel a une nouvelle fois évoqué samedi, lors d‘une réunion politique, les tactiques de “guerre froide” qui seraient celles des Etats-Unis.

Edward Snowden a également confié au Spiegel que les plus proches alliés des Etats-Unis allaient parfois plus loin que la NSA elle-même dans le zèle déployé pour rassembler des données.

Le programme Tempora du Government Communications Headquarters (GCHQ), l‘équivalent britannique de la NSA, est ainsi connu dans le monde du renseignement comme un “attrape-tout”.

“Il aspire toutes les informations, peu importe d‘où elles viennent ni quelles lois sont enfreintes”, a déclaré Snowden. “Si vous envoyez un paquet de données au Royaume-Uni, nous l‘aurons. Si vous téléchargez quelque chose et que le serveur est au Royaume-Uni, nous l‘aurons.”

Stephen Brown; Hélène Duvigneau pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below