23 mai 2013 / 06:23 / dans 4 ans

Soitec lance un plan d'économies et mise sur le solaire

PARIS (Reuters) - Soitec a annoncé jeudi le lancement d‘un plan d‘économies baptisé “Soitec 2015” visant à optimiser ses coûts et à permettre un retour à la profitabilité du fabricant de plaques de silicium sur isolants après avoir creusé ses pertes sur 2012-2013, sous l‘effet du ralentissement du marché des PC.

Soitec va lancer un plan d'économies baptisé "Soitec 2015" visant à optimiser ses coûts et à permettre un retour à la profitabilité du fabricant de plaques de silicium sur isolants après avoir creusé ses pertes sur 2012-2013, sous l'effet du ralentissement du marché des PC. /Photo d'archives/REUTERS/Lee Jae-Won

Vers 13h40, l‘action chutait de 7% à 2,92 euros dans des volumes représentant 1,8 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, après avoir bondi de 14% depuis fin avril. Le titre accuse la plus forte baisse de l‘indice SBF 120, en repli de 2,35% au même moment.

Sur le plan technique, la valeur a ouvert un “gap baissier” - écart qui sépare le cours le plus bas d‘une séance de Bourse et le cours le plus haut de la séance suivante - entre 3,06 et 3,10 euros et a testé sa moyenne mobile à 50 jours (à 2,84 euros).

“La réaction du marché est davantage liée à la récente hausse du titre et au fait que la publication a lieu un jour de forte pression sur le marché (...) Peut-être y a-t-il également un peu de déception liée au manque de précisions chiffrées sur le solaire”, observe Gilbert Ferrand, analyste chez Arkeon Finance, estimant que ce mouvement ne reflète pas les fondamentaux ou les perspectives à long terme du dossier.

“Le groupe anticipe des tendances plutôt favorables avec un décollage du pôle solaire et s‘attend à un plus grand équilibre dans son entre ces différentes divisions, ce qui signifie que le solaire va clairement monter en puissance”, indique l‘analyste.

Le groupe vise pour l‘exercice 2013-2014 une croissance à deux chiffres de son activité, portée par la demande de produits mobiles (tablettes et téléphones mobiles) qui devrait compenser “en partie” le repli attendu des ventes dédiées aux PC et consoles de jeux.

Le segment Energie solaire devrait également apporter une “contribution notable” au chiffre d‘affaire total.

Sur son exercice 2012-2013, clos fin mars, le groupe a accusé une perte opérationnelle courante de 123 millions d‘euros contre un déficit de 45,9 millions d‘euros un an plus tôt, plombé par un “repli notable” de la demande pour les plaques en 300 mm, la faible utilisation des capacités industrielles et la poursuite des investissements dans la recherche et développement.

La perte nette de Soitec s‘est élevée à 209,5 millions d‘euros contre une perte de 56,3 millions d‘euros lors de l‘exercice 2011-2012.

De son côté, le chiffre d‘affaires a reculé de 18,7% à 262,9 millions d‘euros, soit en dessous des attentes du groupe qui avait dit s‘attendre fin janvier à un chiffre d‘affaires avoisinant 270 millions d‘euros.

Les analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S tablaient en moyenne sur des revenus de 290,96 millions d‘euros et sur une perte nette de 142,24 millions d‘euros.

Blandine Hénault et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below