7 mai 2013 / 11:19 / dans 5 ans

Microsoft vise le marché des mini-tablettes avec Windows 8

par Bill Rigby

Microsoft a écoulé 100 millions de licences Windows 8 depuis son lancement il y a six mois, un chiffre équivalent au démarrage de son précédent système d'exploitation, mais entend bien doper ses ventes avec une nouvelle version qui devrait faciliter son utilisation et être compatible avec les plus petites tablettes. /Photo d'archives/REUTERS/Bogdan Cristel

SEATTLE (Reuters) - Microsoft a écoulé 100 millions de licences Windows 8 depuis son lancement il y a six mois, un chiffre équivalent au démarrage de son précédent système d‘exploitation, mais entend bien doper ses ventes avec une nouvelle version qui devrait faciliter son utilisation et être compatible avec les plus petites tablettes.

Windows 8 est le premier système d‘exploitation du groupe de Redmond conçu avec une interface tactile, mais il n‘est pas parvenu à séduire les consommateurs ou à faire une percée sur le marché des tablettes dominé par Apple et Samsung Electronics.

“Est-il parfait? Non. Devons-nous changer certaines choses? Absolument. Nous sommes très conscients de ce que nous devons changer et que nous devons le faire d‘une manière réfléchie et aussi vite que possible”, a déclaré Tami Reller, co-responsable de la division Windows, la semaine dernière avant la publication des chiffres lundi.

Le géant du logiciel lancera d‘ici la fin de l‘année une nouvelle version de Windows 8, provisoirement baptisée “Windows Blue”, a-t-elle indiqué.

Bien que Microsoft ait vendu 100 millions de licences de Windows 8 depuis son lancement le 26 octobre dernier, il semble improbable qu‘il bénéficiera d‘une demande croissante, comme Windows 7, dont 240 millions de licences ont été écoulées la première année de sa commercialisation.

Les ventes de Windows 8 avaient passé la barre des 60 millions début janvier, ce qui laisse penser que seulement quelque 40 millions de licences ont été vendues sur les quatre derniers mois, un chiffre bien en-deçà des ventes moyennes de Windows 7.

Le précédent système d‘exploitation de Microsoft avait bénéficié du fait qu‘il remplaçait l‘impopulaire Windows Vista, tandis que Windows 8, avec son écran new-look et l‘absence d‘un bouton “démarrer”, a troublé la clientèle traditionnelle de Windows.

Tami Reller n‘a pas précisé si la nouvelle version proposerait à nouveau un bouton de démarrage.

“Nous avons considéré de nombreux scénarios pour aider les utilisateurs de PC à progresser et pour améliorer l‘utilisation de Windows 8 sur tous les appareils”, a-t-elle ajouté.

DES ORDINATEURS TACTILES

Des consommateurs prudents et l‘offre limitée, dans une gamme de prix accessibles, d‘ordinateurs portables tactiles permettant de tirer le meilleur de Windows 8, ont freiné les ventes de PC, selon le cabinet d‘études IDC. Les ventes ont chuté de 14% au premier trimestre 2013, une baisse record.

Tami Reller espère que de nouveaux appareils, notamment ceux de Lenovo, Asus et Hewlett-Packard inverseront cette tendance.

“Nous savons que les consommateurs aiment les ordinateurs portables tactiles, mais qu‘ils sont également sensibles au prix”, a-t-elle dit. “Nos partenaires (les fabricants de matériel) doivent parier sur le volume, ainsi pourront-ils baisser les prix et répercuter ces baisses dans la chaîne de distribution.”

Microsoft veut également proposer un Windows 8 compatible avec des tablettes aux écrans de 7-8 pouces, ce qui permettra aux fabricants de concurrencer l‘iPad mini d‘Apple, la Galaxy Tab de Samsung, le Nexus 7 de Google ou le Kindle Fire d‘Amazon.

Tami Reller n‘a pas précisé si Microsoft proposerait une version plus petite de sa tablette Surface.

Jusqu‘à présent, Microsoft, qui selon IDC n‘a vendu que 900.000 Surface au premier trimestre, n‘a pas fait forte impression sur le marché des tablettes. Sur la même période, il s‘est écoulé 19,5 millions d‘iPad et 8,8 millions de tablettes Samsung.

Reller espère bien que “Windows Blue” et une offre fournie d‘ordinateurs portables tactiles doperont l‘intérêt pour les appareils équipés de Windows, quels qu‘ils soient.

Le titre Microsoft a terminé à 33,75 dollars lundi sur le Nasdaq, après avoir atteint en séance un plus haut depuis janvier 2008 de 33,91 dollars.

Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below