22 février 2013 / 07:18 / dans 5 ans

Technicolor poursuit sa mutation, croissance en vue

PARIS (Reuters) - Technicolor a publié vendredi des résultats en hausse au titre de l‘année 2012, tirés par le segment technologie et la division Maison connectée, et prévoit pour 2013 une croissance de son excédent brut d‘exploitation (Ebitda) ajusté comprise entre 5% et 10%.

Frédéric Rose, directeur général de Technicolor. Le groupe spécialisé dans les technologies utilisées dans l'industrie du divertissement a publié vendredi des résultats en hausse au titre de l'année 2012, tiré par le segment technologie et la division Maison connectée et prévoit pour 2013 une croissance de son Ebitda ajusté comprise entre 5% et 10%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Le groupe spécialisé dans les technologies utilisées dans l‘industrie du divertissement (cinéma, télévision, jeux...) a annoncé un chiffre d‘affaire en hausse de 2,2% à taux de change constant, à 3,580 milliards d‘euros, et un Ebitda ajusté de 512 millions contre 475 millions en 2011, soit une marge de 14,3% en hausse de 0,5 point.

Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient en moyenne un Ebitda de 502,45 millions d‘euros pour un chiffre d‘affaires de 3,64 milliards.

Le segment Technologie a affiché en 2012 une croissance de 13,5% à taux de change constant et la division Maison connectée, qui inclut la fabrication de décodeurs, a confirmé son redressement avec une croissance de 22,2%, tirée par les marchés émergents.

“Nous sommes allés chercher des relais de croissance, notamment en Amérique du Sud pour cette activité, mais aussi en Asie-pacifique où nous avons triplé notre chiffre d‘affaires”, a expliqué lors d‘une conférence téléphonique le directeur financier du groupe, Stéphane Rougeot.

Technicolor, qui a déjà traversé un long processus de restructuration après une procédure de sauvegarde en 2009, compte poursuivre sa difficile mutation en faisant le pari de l‘innovation.

Le groupe a généré un free cash flow de 106 millions d‘euros (+30%) en 2012 et a réduit son endettement de 25% par rapport à 2011, à 839 millions d‘euros.

“C‘est au niveau de la génération de FCF que le groupe surprend positivement”, relèvent dans une note les analystes d‘Aurel BGC, qui qualifient cette génération de trésorerie d’“excellente” et de “nettement” supérieure aux attentes.

A la Bourse de Paris, le titre Technicolor signait dans la matinée la plus forte hausse du SBF 120, en hausse à 10h10 de 4,43% à 2,83 euros (+1,24% pour l‘indice SBF).

SANTÉ FINANCIÈRE RETROUVÉE

La structure financière de Technicolor s‘est nettement améliorée grâce à cette génération de free cash flow et aux augmentations de capital qui ont été réalisées cet été, lorsque le fonds d‘investissement américain Vector Capital est devenu son premier actionnaire de Technicolor avec 20,87% du capital.

“Dans ce contexte, nous prévoyons un ratio dette nette sur Ebitda inférieur à 1,25 à la fin de l‘année 2013”, a annoncé Stéphane Rougeot.

Le groupe a aussi dit tabler pour 2013 sur une croissance supérieure à 30% du flux de trésorerie disponible, avant prise en compte des éléments exceptionnels.

Dans un communiqué, Technicolor a par ailleurs estimé être en bonne voie pour réaliser son plan stratégique “Amplify 2015”, la société misant notamment sur un désendettement “significatif” avec un objectif de ratio dette nette/Ebitda ajusté inférieur à 1,2 à l‘horizon 2015, contre 1,41 à fin 2012.

Au même horizon, elle table aussi sur un Ebitda ajusté supérieur à 600 millions d‘euros.

Technicolor a toutefois accusé une nouvelle perte nette en 2012, en raison notamment d‘une amende des autorités de la concurrence, mais elle s‘est limitée à 22 millions d‘euros contre -324 millions en 2011.

Son concurrent américain Cisco Systems, qui a publié la semaine dernière des résultats meilleurs qu‘attendu pour le deuxième trimestre de son exercice 2012-2013, a dit viser pour son troisième trimestre fiscal une croissance de ses ventes de 4% à 6% sur un an, une marge opérationnelle hors exceptionnels comprise entre 26,5% et 27,5%.

Technicolor dépasse désormais les 900 millions d‘euros de capitalisation boursière, après un gain de près de 49% depuis le début de l‘année à la Bourse de Paris.

Catherine Monin et Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below