15 janvier 2013 / 11:45 / il y a 5 ans

La publicité sur mobile peine à séduire les investisseurs

PARIS (Reuters) - Le marché publicitaire sur téléphones mobiles a enregistré en France une croissance de 30% en 2012, mais ne représente toujours que 1,8% de l‘ensemble des investissements réalisés dans la publicité digitale, selon une étude publiée mardi par l‘Observatoire de l‘e-pub SRI, qui prévoit que cette tendance perdure en 2013.

Le marché publicitaire sur téléphones mobiles a enregistré en France une croissance de 30% en 2012, mais ne représente toujours que 1,8% de l'ensemble des investissements réalisés dans la publicité digitale, selon une étude publiée mardi par l'Observatoire de l'e-pub SRI. Cette tendance devrait perdurer en 2013. /Photo d'archives/REUTERS/Jorge Silva

En comparaison, les Etats-Unis, l‘Allemagne et le Royaume-Uni ont enregistré respectivement 180%, 84% et 70% de croissance sur ce segment.

“Ce résultat reste en deçà des attentes. La publicité sur mobile n‘a pas franchi le cap de développement que l‘on attendait”, commente Jérôme Bourgeais, vice-président du secteur Télécom Media Entertainment de Capgemini Consulting.

“Nous observons un sous-investissement chronique sur ce segment, qui doit absolument devenir une priorité du marché publicitaire en 2013”, a-t-il ajouté, soulignant que l‘arrivée de la 4G devrait offrir des perspectives, notamment pour la vidéo, qui est plébiscitée par les investisseurs publicitaires sur internet.

MARCHÉ ATONE

Après une année 2012 extrêmement morose (+5% de croissance après +11% en 2011), le marché de la publicité sur internet dans son ensemble devrait connaître un rythme de croissance comparable en 2013 pour atteindre un chiffre d‘affaires de 2,84 milliards d‘euros en France contre 2,7 milliards d‘euros en 2012.

“Nous constatons un certain attentisme des investisseurs”, a estimé Eric Aderdor, Président du syndicat des régies internet (SRI), qui a toutefois souligné que le digital a tiré son épingle du jeu, face au recul de 1,9% des investissements publicitaires pluri-médias.

La croissance du marché publicitaire online devrait poursuivre sur les six premiers mois de l‘année la décélération observée depuis trois semestres, principalement en raison d‘un contexte macroéconomique difficile.

Les difficultés du secteur automobile, qui investit habituellement beaucoup dans le digital, et la forte compétition que livrent les autres médias, avec des tarifs agressifs, pèsent également sur la croissance du marché de “l‘e-pub”.

“On observe un fort décalage entre les usages, l‘audience et le marché publicitaire. Il existe des inquiétudes sur l‘efficacité des médias”, a commenté Sébastien Danet, Président de l‘Union des Entreprises de Conseil et d‘Achat Médias (UDECAM). “Mais on ne peut pas se satisfaire d‘une croissance à 5%, il faut viser une croissance à deux chiffres, au regard du potentiel de ce marché encore sous-exploité”.

Point positif souligné par l‘étude, l‘investissement publicitaire dans les réseaux sociaux a crû de 35% en 2012. “Les réseaux sociaux sont désormais un canal de la relation client pour les entreprises, et cette tendance devrait s‘accentuer en 2013”, selon Jérôme Bourgeais.

Catherine Monin, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below