26 octobre 2012 / 10:48 / il y a 5 ans

La bataille des tablettes promet d'être sans merci à Noël

par Poornima Gupta et Alistair Barr

<p>Les g&eacute;ants du secteur des hautes technologies, dont les r&eacute;sultats trimestriels ont globalement d&eacute;&ccedil;u, fourbissent leurs armes en vue d'une lutte qui promet d'&ecirc;tre sans merci pendant la saison des f&ecirc;tes de fin d'ann&eacute;e. /Photo d'archives/REUTERS/Adam Hunger</p>

SAN FRANCISCO (Reuters) - Les géants du secteur des hautes technologies, dont les résultats trimestriels ont globalement déçu, fourbissent leurs armes en vue d‘une lutte qui promet d’être sans merci pendant la saison des fêtes de fin d‘année.

Consommateurs et investisseurs ont déjà fait une croix sur les résultats trimestriels atones de groupes comme Microsoft, Apple, Google et Amazon, et ont les yeux rivés sur les soixante prochains jours, qui s‘annoncent plus que jamais décisifs.

Pas plus tard que jeudi, Amazon a cité, fait inhabituel dans un communiqué de résultats, le nouvel iPad mini d‘Apple, qu‘il a comparé point par point avec sa tablette Kindle Fire.

Le directeur général d‘Apple, Tim Cook, a lui comparé jeudi lors d‘une conférence téléphonique avec des analystes la tablette Surface de Microsoft à une voiture suréquipée qui pourrait à la fois voler et flotter. Quant à Microsoft, il a loué la capacité de stockage deux fois plus importante de sa tablette par rapport à l‘iPad.

L‘enjeu pour les grands noms du secteur sera de séduire des consommateurs attentifs à leurs dépenses à l‘occasion de la saison des fêtes de fin d‘année, qui débute en novembre aux Etats-Unis et culmine avec les cadeaux de Noël.

“La croissance est sur le segment des tablettes. C‘est pour cela qu‘ils se livrent bataille sur ce marché. Les ventes de PC sont en baisse et certains acheteurs de tablettes pourraient ne plus jamais racheter d‘ordinateur”, estime Michael Allenson, consultant en statégie chez Maritz Research.

“Lors de la dernière saison des fêtes, nous avons constaté de nombreux achats de tablettes vendues entre 200 et 300 dollars. L‘iPad mini et le Kindle Fire d‘Amazon tentent de surfer sur cette vague et de gagner autant qu‘ils le peuvent.”

Mais, alors que le choc est imminent, rien n‘est encore joué.

Le grand favori Apple a perdu de son aura d‘invincibilité. Android et Samsung ont réussi à percer sur sur le marché des smartphones, Microsoft a prévu d‘accélérer sa campagne promotionnelle et le Kindle d‘Amazon est sur ses talons de l‘iPad, notamment aux Etats-Unis où il campe en deuxième position sur le marché des tablettes.

TOUS LES ESPOIRS SUR LA PÉRIODE DES FÊTES DE FIN D‘ANNÉE

Cette concurrence a pesé sur le cours de bourse d‘Apple, qui a touché un plus bas de trois mois après avoir publié jeudi des résultats décevants pour le deuxième trimestre consécutif.

Les ventes d‘iPad sont ressorties largement en-deçà des prévisions les plus basses, à 14 millions d‘unités.

Du côté de Samsung, le fabricant de la tablette Nexus a annoncé un quatrième bénéfice trimestriel record d‘affilée, mais les analystes anticipent un ralentissement des ventes de smartphones.

Google tente lui de dégager des bénéfices sur le marché du mobile et Microsoft doit faire face à des critiques dans l‘ensemble peu enthousiastes sur sa nouvelle plate-forme Windows 8 et sa tablette Surface, qui doit être lancée ce vendredi.

Du côté d‘Amazon, les prévisions du quatrième trimestre ont déçu. Le géant du commerce en ligne anticipe un chiffre d‘affaires inférieur aux attentes pour le dernier trimestre de l‘année.

Les groupes technologiques espèrent que les résultats moroses du troisième trimestre s‘expliquent par le fait que les consommateurs ont retardé leurs achats de façon à pouvoir acheter les nouveautés à Noël. L‘offre s’échelonne du Fire d‘entrée de gamme à 159 dollars à la toute nouvelle version de l‘iPad, qui peut atteindre 829 dollars, en passant par la tablette Surface, qui sera vendue environ 499 dollars.

Amazon a lancé son nouveau Kindle Fire en septembre. Son directeur général, Jeff Bezos, a déclaré que le Kindle Fire HD à 199 dollars, la liseuse Kindle Paperwhite et la liseuse d‘entrée de gamme Kindle à 69 dollars constituaient les trois produits les plus vendus du groupe, en volume.

Apple aborde cette période cruciale après avoir renouvelé la quasi-totalité de sa gamme de produits, avec notamment la quatrième version de l‘iPad et l‘iPad mini, qui sera commercialisé à partir du 2 novembre.

VIRAGE FONDAMENTAL

Le secteur entame un virage fondamental. Les appareils mobiles raffinés comme les tablettes prennent peu à peu le pas sur les PC et ordinateurs portables massifs, ce qui incite des groupes comme Google et Microsoft à investir massivement dans la production de matériel informatique.

Mais leur arrivée aiguise la concurrence. Apple, notamment, qui passait le plus clair de son temps à dire à quel point ses produits étaient géniaux, a dû changer son fusil d’épaule au fur et à mesure que la concurrence s‘est intensifiée. Son directeur général a pris le temps, jeudi, de parler de Microsoft.

“Je n‘ai pas encore personnellement essayé la Surface, mais de ce que nous avons pu lire dessus c‘est un produit de compromis, assez déroutant”, a-t-il dit, ajoutant “Je suppose que vous pouvez construire une voiture qui puisse voler et flotter mais je ne pense pas que vous puissiez bien réussir les deux.”

Du côté de Microsoft, Steve Ballmer s‘est dit impressionné par le savoir-faire de ses équipes, tandis que les critiques ont souvent fait état de leur “déception” et d‘un produit “pas assez fini”.

“Nous avons un produit qui peut aussi bien être une tablette qu‘un PC sans compromis sur l‘un ou sur l‘autre”, a déclaré le directeur général de Microsoft à Reuters Television en marge du lancement de Windows 8 à New York jeudi.

En octobre, le président exécutif de Google, Eric Schmidt, s‘est fendu d‘un commentaire peu amène sur Apple, qui a fait face à une volée de critiques sur son nouveau service de cartographie qui a remplacé Google Maps sur l‘iPhone 5.

“Ce qu‘Apple a appris c‘est que la cartographie est très difficile. C‘est vraiment difficile”, a-t-il dit. “Apple aurait dû rester avec notre service de cartes.”

Apple n‘a pas non plus été épargné par le directeur général d‘Amazon, qui, dans son communiqué de résultats publié jeudi, explique: “notre approche est de travailler dur pour facturer moins”.

Juste sous ces lignes, Amazon procède à une comparaison point par point entre son Kindle Fire HD doté d‘un écran de 8,9 pouces et vendu 299 dollars, son Kindle Fire HD avec écran de 7 pouces vendu 199 dollars et l‘iPad mini, qui a été dévoilé mardi.

Certains analystes ont été surpris par la façon dont Amazon a visé directement ses concurrents.

“Je ne les avais jamais vu comparer directement des produits dans un communiqué de résultats, d‘une façon aussi détaillée et en interpellant clairement leurs concurrents”, a déclaré RJ Hottovy, ana1lyste financier chez Morningstar. “Cela montre qu‘ils prennent la guerre des tablettes très au sérieux”.

Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below