24 octobre 2012 / 16:43 / il y a 5 ans

Devoteam ne prévoit pas d'embellie en 2013

par Alice Cannet

PARIS (Reuters) - La société de conseil en technologies de l‘information et en communication Devoteam s‘attend à une aggravation du climat des affaires en 2013 et anticipe déjà une baisse de ses ventes cette année, sous le coup de l‘attentisme des entreprises.

Devoteam, qui a lancé en juillet un plan stratégique visant à porter en 2015 sa marge opérationnelle à 10% avec une croissance organique de 10%, ne prévoit de rebond du climat des affaires qui reste “très compliqué”, a déclaré à Reuters Stanislas de Bentzmann, coprésident du directoire, lors d‘une interview.

“Il n‘y a pas d‘amélioration. On voit que même depuis septembre, il y a un environnement qui s‘est encore crispé en France et même à l‘international. Il n‘y a pas de tendances favorables”, a-t-il précisé.

La concurrence s‘est intensifiée ces derniers mois dans le conseil en technologies, les entreprises et administrations réduisant leurs budgets face aux craintes suscitées par la crise de la dette en Europe et le ralentissement de la croissance dans les marchés émergents.

Au moment où les entreprises réduisent le nombre de leurs fournisseurs et exigent des tarifs plus compétitifs, les plus petits acteurs, comme Devoteam, peinent à obtenir de nouveaux contrats et même à conserver ceux qu‘ils ont déjà obtenus.

Stanislas de Bentzmann a dit attendre les premiers résultats significatifs de son plan stratégique en 2014.

En France où le groupe réalise 45% de ses ventes, les entreprises se montrent attentistes après les hausses d‘impôts annoncées par le président François Hollande, a-t-il estimé.

“Devoteam supporte dans les télécoms et dans la banque des pressions fortes sur les prix, des arrêts de projets et des temps de décision très longs qui rendent le business plus compliqué”, a-t-il expliqué.

PRESSION SUR LES MARGES

Stanislas de Bentzmann a confirmé anticiper une baisse du chiffre d‘affaires de Devoteam à 515-520 millions d‘euros en 2012, contre 528 millions en 2011, disant ne pas prévoir de nette embellie au second semestre.

“Ce qui est certain c‘est que la rentrée est très molle. On ne peut pas espérer de miracle au deuxième semestre”, a-t-il déclaré.

A la question de savoir si une perte nette était probable en 2012, il a déclaré que cela dépendrait de facteurs difficiles à prévoir, comme la comptabilisation des dépréciations d‘actifs. Devoteam a accusé une perte nette part du groupe de 2,4 millions d‘euros au premier semestre.

Créée en 1995 par les frères Stanislas et Godefroy de Bentzmann, Devoteam compte parmi ses grands clients Total, BNP Paribas et des entreprises des secteurs des télécoms et de l‘aérospatiale.

Dans le cadre de son plan stratégique, la société a réduit ses gammes de produits à sept contre 60 auparavant, se concentrant sur les principales tendances des services informatiques comme le “cloud computing” (le stockage de données sur des serveurs à distance), la sécurité et la mobilité.

La marge opérationnelle, qui a reculé à 5,5% en 2011 contre 8,8% en 2008, devrait encore baisser aux environs de 4% cette année, suscitant des interrogations sur la politique de dividende du groupe.

“Compte tenu de la profitabilité de cette année et l‘année prochaine, même si je ne la connais pas encore, on peut imaginer effectivement que les décisions prises au niveau du dividende changeront”, a dit Stanislas de Bentzmann.

Le groupe a versé un dividende de 0,50 euro par action au titre des exercices 2010 et 2011.

L‘action Devoteam a perdu 7,8% depuis le début de l‘année, ramenant sa capitalisation boursière à un peu moins de 90 millions d‘euros.

Avec Cyril Altmeyer, édité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below