24 septembre 2012 / 13:32 / il y a 5 ans

L'iPhone 5 en rupture de stock, la pénurie menace Apple

NEW YORK (Reuters) - Apple a annoncé lundi être en rupture de stock d‘iPhone 5, la dernière version de son “smartphone”, après en avoir écoulé plus de cinq millions d‘exemplaires au cours des trois premiers jours de sa commercialisation.

<p>Apple a vendu en trois jours plus de cinq millions d'exemplaires de son nouvel iPhone 5, soit la totalit&eacute; des exemplaires disponibles en magasin. /Photo prise le 21 septembre 2012/REUTERS/Jacky Naegelen</p>

Ce chiffre dépasse la performance réalisée l‘an dernier par la version précédente, l‘iPhone 4S, vendu à plus de quatre millions d‘exemplaires entre le vendredi matin et le dimanche soir de son lancement.

Mais les analystes disent craindre de voir Apple incapable d‘assurer à son nouveau modèle une cadence de production suffisante pour répondre à la demande.

Et les espoirs placés dans le groupe par les investisseurs sont désormais si élevés que Wall Street semblait loin d’être impressionnée par les premiers résultats de l‘iPhone 5 lundi: en fin de matinée à New York, l‘action Apple perdait 1,42% à 690,07 dollars.

“Il semble que les investisseurs soient déçus par le ralentissement de la croissance durant le premier week-end”, explique Walter Piecyk, analyste de BTIG.

Apple a précisé que la majorité des iPhone 5 précommandés avant sa sortie en magasin vendredi avaient déjà été expédiés mais que le reste devrait être livré en octobre.

Le groupe californien, devenu la première capitalisation boursière du monde, passe pour vulnérable aux risques d‘engorgement de sa chaîne d‘approvisionnement, une éventuelle incapacité de ses fournisseurs à le fournir en composants risquant de ralentir sa production et ses ventes.

RECORDS À BATTRE

“Nous pensons que les ventes auraient pu être bien supérieures en l‘absence de contraintes de production”, a noté William Power, analyste de Baird Equity Research.

Il prévoit qu‘Apple écoulera entre huit et dix millions d‘iPhone 5 au cours du trimestre à fin septembre.

L‘un des principaux fournisseurs d’écrans d‘Apple, le groupe japonais Sharp, est actuellement à la recherche de capitaux pour réduire sa dette alors que ses coûts augmentent.

Lundi, Foxconn, le groupe qui assure l‘assemblage des iPhone en Chine, a fermé l‘une de ses usines après une bagarre dans laquelle auraient été impliqués plus de 2.000 ouvriers. Un employé de l‘usine a précisé que le site, qui emploie 79.000 personnes au total, produisait entre autres l‘iPhone 5.

Lors de la présentation de ce dernier le 12 septembre, les dirigeants d‘Apple avaient annoncé leur intention de le commercialiser dans 31 pays d‘ici vendredi et dans plus de 100 pays avant la fin de l‘année.

“Quand il s‘agit d‘Apple, les attentes sont toujours extrêmement élevées”, souligne Collin Gillis, analyste de BGC. “Ils ne doivent pas seulement battre des records: ils doivent les exploser.”

Le groupe a reconnu la semaine dernière que les précommandes dépassaient la production initiale et qu‘une partie ne serait pas satisfaite avant la mi-octobre.

L‘iPhone, toutes versions confondues, génère la moitié du chiffre d‘affaires d‘Apple et sa plus forte marge.

Jennifer Saba et Sinead Carew, Tangi Salaün et Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below