12 septembre 2012 / 07:08 / dans 5 ans

L'iPhone 5 d'Apple doit surprendre un marché très concurrentiel

par Poornima Gupta

<p>L'iPhone 5, d&eacute;voil&eacute; ce mercredi, doit &ecirc;tre autre chose qu'un simple nouveau smartphone car Apple, d'une position de leader sur ce segment, appara&icirc;t maintenant davantage sur la d&eacute;fensive, de l'avis des analystes. /Photo prise le 11 juin 2012/REUTERS/Stephen Lam</p>

SAN FRANCISCO (Reuters) - L‘iPhone 5, dévoilé ce mercredi, doit être autre chose qu‘un simple nouveau smartphone car Apple, d‘une position de leader sur ce segment, apparaît maintenant davantage sur la défensive, de l‘avis des analystes.

Samsung Electronics et d‘autres concurrents sont en effet les premiers à avoir proposé des modèles à l’écran plus grand ou connectés à des réseaux mobiles de nouvelle génération.

Samsung est en tête des ventes de combinés, tandis que le système d‘exploitation Android développé par Google est le plus employé dans les smartphones.

Nokia a présenté voici quelques jours son premier combiné tournant sous le nouvel OS Windows de Microsoft, censé être la figure de proue d‘une nouvelle gamme d‘appareils.

Apple va tenter de combler l’écart avec un nouvel iPhone dont on pense qu‘il présentera une technologie 4G, ainsi qu‘un écran de quatre pouces contre 3,5 auparavant.

Mais il reste à voir si le directeur général Tim Cook dévoilera une véritable percée technologique susceptible de propulser l‘iPhone au-dessus de la concurrence.

“Avant, Apple était en pointe; à présent il est plus sur la défensive”, résume Shaw Wu, analyste de Sterne Agee.

“C‘est devenu plus difficile de gagner des parts de marché”, remarque Carolina Milanesi, analyste de Gartner Research.

Quant à l‘action, elle monte habituellement avant le lancement d‘un nouveau produit, puis subit des prises de bénéfice. Elle a gagné 15% ces six dernières semaines, pour atteindre un record lundi.

LA MOITIÉ DU CHIFFRE D‘AFFAIRES

L‘iPhone représente la moitié du chiffre d‘affaires d‘Apple et la plus grande partie de ses bénéfices. Tim Cook devra donc étonner à la fois les clients et Wall Street lors de cette présentation programmée à 10h00 à San Francisco (17h00 GMT).

On lui reconnaît d‘avoir préservé le rythme de croissance d‘Apple depuis qu‘il a pris les commandes l‘an passé mais on se demande s‘il a le talent commercial inné et l‘inspiration de feu Steve Jobs, expliquent des analystes.

Dans les faits, peu d‘experts estiment que l‘iPhone 5 marquera un bouleversement technologique. Mais Apple en vendra sans doute 10 à 12 millions d‘exemplaires rien qu‘en septembre, pensent les analystes de Wall Street.

Face à Android qui est un système ouvert, Apple jouait auparavant sur l‘esthétique de ses combinés, sur l‘interopérabilité des différents matériels griffés de la pomme et sur une vaste gamme d‘applications exclusives.

Ce dernier élément assurait la loyauté de la clientèle, ce qui constitue en retour un puissant élément d‘incitation pour les développeurs d‘applications externes.

Mais les développeurs font valoir qu‘il devient de plus en plus difficile de se distinguer dans une librairie Apple qui atteint le demi-million d‘applications. En outre, certains surveillent avec un grand intérêt la tablette Kindle Fire d‘Amazon, dont le système d‘achats en ligne est aussi simple que celui du groupe à la pomme.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below