16 avril 2012 / 05:47 / dans 6 ans

25.000 dollars d'amende pour Google pour entrave à une enquête

WASHINGTON (Reuters) - Le géant de l‘internet, Google, a été condamné à une amende de 25.000 dollars pour entrave dans une enquête sur la collecte de données pour son projet Street View qui offre aux internautes des images de rues quand ils font une recherche.

<p>Le g&eacute;ant de l'internet, Google, a &eacute;t&eacute; condamn&eacute; &agrave; une amende de 25.000 dollars pour entrave dans une enqu&ecirc;te sur la collecte de donn&eacute;es pour son projet Street View qui offre aux internautes des images de rues quand ils font une recherche. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann</p>

La Commission fédérale américaine des communications (FCC) a sanctionné l‘entreprise vendredi soir, affirmant que la collecte d‘informations personnelles s‘accomplissait sans autorisation et que Google avait délibérément refusé de coopérer aux investigations.

“Google refuse d‘identifier ses employés et de fournir des adresses électroniques. La compagnie ne peut fournir les informations nécessaires sans identifier ses employés”, estime la FCC dans une décision en date du 13 avril.

“Une infraction de cette nature menace de compromettre la capacité de la commission à enquêter efficacement sur de possibles violations de la loi sur les communications”, ajoute la FCC.

Google a répondu dans un communiqué avoir transmis les informations requises par l‘agence fédérale et met cette dernière au défi de démontrer qu‘elle a n‘a pas été coopérative.

Entre mai 2007 et mai 2010, Google a rassemblée des données à partir de réseaux wifi à travers les Etats-Unis et dans le monde dans le cadre de son projet Street View.

Ce projet permet aux internautes, via Google Map et Google Earth, de visionner des images de bâtiments et de terrains au niveau du sol.

Mais Google a également récupéré des mots de passe, des historiques de navigation sur internet et d‘autres données personnelles sensibles qui n’étaient pas nécessaires pour la conduite de son projet, affirme la FCC.

Google avait publiquement reconnu en mai 2010 avoir collecté de telles données, un aveu qui avait conduit à l‘ouverture de l‘enquête de la FCC.

Lucia Mutikani; Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below