22 décembre 2011 / 13:32 / il y a 6 ans

Le CNOSF adoube L'Equipe pour sa chaîne sport sur la TNT

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a apporté jeudi son soutien au projet de chaîne multisports du groupe L‘Equipe, en concurrence avec une proposition similaire de NextRadioTV, pour l‘obtention d‘une fréquence gratuite sur la TNT.

La décision du CNOSF, qui milite depuis des années pour une chaîne de télévision multisports en France, pourrait peser lourd dans les réflexions du CSA qui doit attribuer en mars six nouveaux canaux très convoités sur la TNT.

Le projet présenté par L‘Equipe a recueilli 22 voix sur un total de 29, contre cinq pour le dossier défendu par NextRadioTV, dit le CNOSF dans un communiqué. Un des votants s‘est prononcé pour un soutien aux deux projets.

“On a cerné les éléments différenciant concernant le financement, la gouvernance et le lien entre la chaîne et la plateforme numérique que nous voulions”, a expliqué à la presse Denis Masseglia, le président du CNOSF.

“Dans le projet que nous avons choisi de soutenir, il y a un équipartage au sein du comité de pilotage qui sera mis en place.” Le CNOSF sera donc en partie décisionnaire, ce qui a semble-t-il pesé dans la balance.

Le groupe NextRadioTV, qui mise beaucoup sur son projet de chaîne gratuite dédiée au sport, baptisée RMC Sport HD, a fait part de sa déception et critiqué le déroulement de la procédure.

“NextRadioTV, porteur du projet RMC Sport HD, regrette profondément cette décision qui fait le choix du monopole et du statu quo plutôt que celui de la diversité dans les médias sportifs”, a réagi la société dans un communiqué, avant même l‘annonce officielle de la décision du CNOSF.

Le groupe, qui possède la radio RMC et la chaîne BFM TV, fait valoir que le soutien apporté par le Comité olympique à L‘Equipe risque de faire pression sur le CSA, bien que l‘avis du CNOSF n‘ait aucun caractère officiel.

L‘entreprise dirigée par Alain Weill indique qu‘elle “se réserve le droit de rechercher réparation du préjudice subi”, évoquant une sélection “dont la régularité, la rigueur et la transparence sont sujettes à caution”.

Denis Masseglia affirme pour sa part que toutes les règles ont été respectées.

NEXTRADIOTV MAINTIENT SON PROJET

“Il est possible qu‘il y ait une action mais je ne la crains pas car nous avons fait toutes les choses correctement”, a-t-il dit, en ajoutant qu‘il ne savait pas si le choix du CNOSF serait déterminant dans celui du CSA.

“On a souhaité prendre position mais cela ne veut pas dire que l‘on se met à la place du CSA”, a-t-il souligné. “Si le CSA devait choisir RMC, nous reprendrions contact. Nous n‘avons pas d‘autre prétention que celle d‘accompagner l‘opérateur qui sera retenu”.

NextRadioTV a en effet décidé de maintenir sa candidature auprès du CSA en dépit de ce revers. “Après une première mi-temps perdue avec de sérieuses fautes d‘arbitrage, nous comptons sur le seul arbitrage valable, celui du CSA”, indique Alain Weill dans le communiqué.

Ce dernier, qui avait estimé mardi qu‘un soutien du CNOSF était important mais “pas indispensable”, avait pourtant multiplié les gestes de bonne volonté à l‘attention du CNOSF en lui proposant notamment 20% du capital de la future chaîne.

NextRadioTV est toutefois en concurrence avec un acteur majeur dans l‘univers du sport français, le groupe L‘Equipe étant présent dans la presse, la télévision payante, internet, la radio via un partenariat avec RTL ainsi que l‘organisation d’événements sportifs via sa maison-mère, le groupe Amaury.

Le groupe de médias, dont le projet est baptisé “L‘Equipe HD”, s‘est félicité du soutien du CNOSF, promettant “un traitement nouveau du sport en télévision.”

“L‘appui déterminant du CNOSF constitue une étape importante dans la construction de notre projet”, dit-il dans un communiqué.

Le président du CNOSF a par ailleurs indiqué à la presse que France Télévisions, qui avait également présenté un projet mais porté uniquement vers la plateforme numérique, était “ouvert à une association avec l’éventuel opérateur choisi”.

Ce partenariat pourrait être important en terme d‘images mises à disposition, le groupe public possédant des droits de retransmission sur de grands événements comme les Jeux olympiques ou Roland-Garros.

Avec Gwénaëlle Barzic, édité par Gilles Trequesser

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below