20 octobre 2011 / 14:28 / dans 6 ans

SeLoger veut devenir incontournable dans l'annonce immobilière

par Marie Mawad et Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - SeLoger.com souhaite étendre son emprise sur le marché français des annonces immobilières sur internet, qui lui assure aujourd‘hui une solide rentabilité, en se déployant sur des segments de niche, par le biais d‘acquisitions notamment.

Le groupe web, qui a été racheté au printemps par l’éditeur allemand Axel Springer, estime pouvoir encore grandir sur son marché historique, dont il est déjà largement leader avec 10 millions de visiteurs uniques par mois.

“On a un périmètre actuel déjà générateur d‘une forte croissance. SeLoger fera croître son chiffre d‘affaires et son Ebitda tous les ans en 2012 et 2013”, a déclaré Roland Tripard, le président du directoire, à l‘occasion du Forum Reuters des pépites de l‘internet à Paris.

Le groupe, qui table sur un chiffre d‘affaires compris entre 93 et 94 millions d‘euros cette année pour un résultat opérationnel supérieur à 50 millions, s‘est déjà implanté dans l‘immobilier de prestige ou l’édition de logiciels destinés aux professionnels de l‘immobilier en rachetant des sociétés.

Il vise également l‘immobilier de bureaux dont il espère devenir un acteur de référence au même titre que pour le résidentiel, en procédant si besoin à des acquisitions.

Le groupe, qui met à disposition plus d‘un million de petites annonces sur son site internet et ses applications pour smartphone et tablettes, fait le pari que les investissements publicitaires des professionnels du secteur sur internet vont continuer à croître au cours des années à venir.

“Aujourd‘hui, l‘internet correspond tellement mieux à ce que les gens recherchent par rapport aux autres médias”, souligne le dirigeant de SeLoger, selon lequel la part du web dans le gâteau publicitaire devrait passer de 20% il y a encore trois ans à près de 65% cette année.

RACHAT PAR SPRINGER : “TOUT SAUF UN ECHEC”

Le groupe, qui réalisait jusqu’à présent l‘intégralité de son chiffre d‘affaires en France, mise par ailleurs sur son expansion à l‘international en ciblant prioritairement l‘Asie, les pays d‘Afrique du Nord et l‘Afrique du Sud, ainsi que l‘Amérique latine.

Rachats, prises de participations minoritaires ou création de nouvelles sociétés, toutes les options sont envisagées par le groupe qui prévoit de puiser si besoin dans ses réserves de trésorerie.

“Nous avons une grosse capacité d‘investissement”, a résumé Roland Tripard.

SeLoger a déjà mis la main avant l’été sur la société Iproperty implantée notamment en Malaisie, à Singapour et à Hong Kong, pour une enveloppe comprise entre 6 et 7 millions d‘euros.

“Nous sommes susceptibles d‘investir beaucoup plus que cela”, précise le dirigeant de SeLoger, qui compte également s‘appuyer sur son nouvel actionnaire.

Au terme d‘un long bras de fer, Axel Springer, qui possède notamment les journaux Bild et Die Welt, a pris le contrôle du groupe web pour 640 millions d‘euros, un montant représentant 13 fois l‘Ebitda annuel de l‘entreprise française.

SeLoger est alors venu s‘ajouter à la liste des succès français du web passés sous pavillon étranger, aux côtés notamment du site Auféminin.com, dans lequel Axel Springer a également pris une participation majoritaire.

“Pour moi, c‘est tout sauf un échec. C‘est le couronnement d‘un succès”, assure Roland Tripard, en rappelant que la société, qui emploie 300 personnes, est basée en France dans le quartier parisien de la Goutte d‘Or.

Avant même son rachat, rappelle-t-il, SeLoger, qui était côté en Bourse, avait pour principaux actionnaires une quinzaine de fonds anglo-saxons.

Avec Leila Abboud, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below