28 avril 2011 / 10:17 / dans 7 ans

Panasonic va supprimer 17.000 postes, soit 5% de ses effectifs

par Isabel Reynolds et Reiji Murai

<p>Le g&eacute;ant japonais de l'&eacute;lectronique Panasonic pr&eacute;voit de supprimer 17.000 suppl&eacute;mentaires d'ici mars 2013, soit 5% de ses effectifs, afin de r&eacute;duire ses co&ucirc;ts et de rester concurrentiel face &agrave; ses rivaux asiatiques. Panasonic a d&eacute;j&agrave; supprim&eacute; 18.000 emplois sur l'exercice &eacute;coul&eacute;, qui a vu son r&eacute;sultat d'exploitation chuter de 32% au quatri&egrave;me trimestre (janvier-mars). /Photo d'archives/REUTERS/Stringer</p>

TOKYO (Reuters) - Le géant japonais de l’électronique Panasonic prévoit de supprimer 17.000 emplois supplémentaires d‘ici mars 2013, soit 5% de son personnel, afin de réduire ses coûts et de rester concurrentiel face à ses rivaux asiatiques.

Le groupe nippon a déclaré jeudi qu‘il comptait ramener ses effectifs de 367.000 à 350.000 personnes sur les deux prochains exercices fiscaux. Ces suppressions de postes s‘ajoutent aux 18.000 emplois déjà retranchés sur l‘exercice qui a pris fin le 31 mars, soit un total de 35.000.

“Le chiffre est énorme mais le groupe l‘est aussi, et pour une société à l‘ancienne comme Panasonic, c‘est une grande décision”, juge Toru Hashizume, de Stats Investment Management.

Panasonic a précisé avoir mis de côté 110 milliards de yens (908 millions d‘euros) en charges de restructuration pour l‘exercice s‘achevant fin mars 2012. Le groupe dit prévoir de réduire de 10% le nombre de ses 350 sites industriels dans le monde.

Son résultat d‘exploitation a chuté de 32% au quatrième trimestre de son exercice achevé fin mars, à 41 milliards de yens.

Panasonic a dit maintenir son objectif de marge opérationnelle à 5% pour l‘année fiscale 2012/2013 et a abaissé sa prévision de chiffre d‘affaires sur l‘exercice s‘achevant en mars 2013 à 9.400 milliards de yens, contre 10.000 milliards précédemment.

REX 2010-2011 SUPÉRIEUR AU CONSENSUS

Le résultat d‘exploitation (Rex) est ressorti à 305,3 milliards de yens (2,5 milliards d‘euros) sur l‘ensemble de l‘exercice qui vient de prendre fin, soit en-deçà de la prévision du groupe qui avait dit viser 310 milliards.

Le Rex est néanmoins légèrement supérieur aux 297 milliards de yens attendus selon le consensus Thomson Reuters SmartEstimate.

Pour l‘exercice 2011-2012, le consensus SmartEstimate donne un recul du bénéfice d‘exploitation annuel à 260 milliards de yens en raison d‘un ralentissement de la demande au Japon et de difficultés de production après le séisme et le tsunami qui ont frappé l‘archipel le 11 mars.

L‘action du conglomérat spécialisé dans l’électronique a clôturé en hausse de 2,4% à Tokyo avant ces annonces, sur des informations de presse évoquant ce plan de suppressions d‘emplois. L‘indice Nikkei a lui fini sur un gain de 1,63%.

Panasonic tente de se réorienter vers les énergies et les technologies “vertes”, comme les batteries rechargeables, afin de se dépêtrer de la concurrence de Samsung Electronics ou LG Electronics dans l’électronique grand public.

Le groupe a annoncé en juillet dernier le rachat de la part du capital qu‘il ne possédait pas encore dans Sanyo Electric et Panasonic Electric Works, pour environ sept milliards d‘euros.

Jean Décotte pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below