28 avril 2011 / 08:57 / dans 7 ans

SAP déçoit avec un bénéfice moins élevé qu'espéré

par Nicola Leske

<p>Le concepteur de logiciels SAP affiche une croissance &agrave; deux chiffres des ventes et du b&eacute;n&eacute;fice d'exploitation au premier trimestre, mais ces r&eacute;sultats restent tr&egrave;s inf&eacute;rieurs aux attentes qui &eacute;taient &eacute;lev&eacute;s compte tenu des bons chiffres d&eacute;voil&eacute;s par d'autres g&eacute;ants du secteur comme Oracle ou IBM. /Photo d'archives/REUTERS/Thomas Peter</p>

FRANCFORT (Reuters) - La croissance à deux chiffres des ventes et du bénéfice d‘exploitation annoncée jeudi par le concepteur de logiciels SAP ne lui ont pas suffi pour atteindre les espoirs du marché au vu des résultats déjà publiés par la concurrence.

De bons résultats étaient attendus de la part du groupe allemand après les chiffres solides d‘Oracle et d‘IBM, qui témoignaient d‘un secteur en bonne forme.

Mais les ventes réalisées par SAP sont légèrement inférieures aux attentes, tandis que le bénéfice d‘exploitation a largement déçu.

Ce dernier a augmenté de 26% lors des trois premiers mois de l‘année, à 779 millions d‘euros, alors que les marchés espéraient une hausse de 39%.

Le chiffre d‘affaires de son secteur d‘activité principal, les logiciels et services associés, a progressé de 20% pour atteindre 2,38 milliards d‘euros.

SAP compte plus de 109.000 clients, dont Apple, Audi, GE, McDonald’s et Pepsi. Le groupe se définit comme le premier fournisseur mondial de logiciels de gestion des chaînes d‘approvisionnement et des relations clients.

CROISSANCE ORGANIQUE

Oliver Finger, analyste chez DZ Bank, a qualifié ces résultats d“‘assez décevants” et souligné que la croissance de l‘activité logiciels et services était relativement faible en Allemagne.

Les mesures sur les coûts sont en outre plus importantes que prévu, amputant en conséquence la marge d‘exploitation, a-t-il ajouté.

Le groupe a confirmé s‘attendre à ce que son chiffre d‘affaires logiciels et services associés, exprimé en données non-IFRS, progresse de 10% à 14% cette année à taux de change constant.

Le bénéfice d‘exploitation 2011 est toujours attendu entre 4,45 et 4,65 milliards d‘euros, avec une marge d‘exploitation en hausse de 0,5 à 1 point de pourcentage.

Le co-président du directoire Jim Hagemann Snabe a dit à Reuters Insider que SAP se concentrait sur la croissance organique et fondait ses perspectives sur de solides investissements technologiques et sur un solide portefeuille de produits.

Selon les données StarMine, SAP est coté à 16,9 fois le montant estimé de ses bénéfices des douze prochains mois contre un multiple de 14,7 pour son concurrent Oracle.

Le titre SAP chutait d‘environ 6%, à moins de 42,90 euros.

Gregory Schwartz pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below