3 décembre 2010 / 14:37 / dans 7 ans

La publicité sur mobile amorce son essor, selon des opérateurs

par Tarmo Virki

<p>Le march&eacute; de la publicit&eacute; sur t&eacute;l&eacute;phone mobile, consid&eacute;r&eacute; comme potentiellement lucratif, a commenc&eacute; &agrave; prendre son essor, rapportent des entreprises du secteur. /Photo d'archives/REUTERS/Jorge Silva</p>

PARIS (Reuters) - Le marché de la publicité sur téléphone mobile, potentiellement lucratif, a commencé à prendre son essor, rapportent des entreprises du secteur.

Les annonceurs nourrissent l‘espoir de s‘implanter durablement sur les combinés mobiles, qui ont l‘avantage d’être propres à chaque utilisateur et permettent de le localiser à n‘importe quel moment.

Toutefois, la taille réduite des écrans et l‘hostilité des consommateurs sont autant d‘obstacles à la croissance de ce segment.

“Sur nos marchés cet automne, les annonceurs nous préviennent qu‘ils ont alloué pour 2011 des budgets distincts pour la publicité sur mobile”, a déclaré Andrew Osis, directeur général de Poynt, une entreprise basée à Calgary.

Cette société canadienne a développé une application de recherche locale pour smartphones qui compte 4,5 millions d‘utilisateurs actifs en Amérique du Nord et en Europe.

Selon Andrew Osis, les sommes en jeu sont réduites en comparaison du marché de la publicité sur internet, mais l‘essor de la demande est net.

Le marché de la publicité sur mobile aux Etats-Unis devrait représenter cinq milliards de dollars (3,7 milliards d‘euros) d‘ici 2015, contre 800 millions cette année, rapporte le réseau d‘annonceurs mobile Smaato, qui cite dans un livre blanc une étude du cabinet Mobilesquared.

Pour Steven Nathasingh, directeur du cabinet d’études Vaxa, les fonctionnalités réduites des combinés mobiles ont, jusqu’à présent, limité la croissance du chiffre d‘affaires de la publicité sur ce média.

“Les nouveaux téléphones et tablettes vont changer tout ça, au fur et à mesure que la technologie progressera et que la baisse des prix facilitera leur démocratisation. La publicité sur mobile est au début d‘un point d‘inflexion”, juge-t-il.

UNE PREMIÈRE : ACCÈS LIBRE FINANCÉ PAR LA PUB

L’égyptien Mobinil a déclaré cette semaine que 200.000 de ses abonnés avaient souscrit son service d‘offres promotionnelles, les annonceurs étant pour l‘instant Adidas et Nokia.

“Nos annonceurs ont enregistré un taux de réponse phénoménal à leurs campagnes, de l‘ordre de 35%, grâce au ciblage des intérêts de l‘utilisateur. Nos clients reçoivent seulement des publicités qui les concernent”, déclare Hassan Kabbani, directeur général de Mobinil, dans un communiqué.

De même, le fournisseur de services télécoms Effortel a annoncé que son récent service de téléchargement de données subventionné par la publicité, lancé pour l‘opérateur polonais InMobile, avait connu un décollage plus rapide que deux autres services lancés précédemment dans le pays.

Cette offre, la première du genre dans le monde, permet aux utilisateurs d‘accéder gratuitement aux réseaux sociaux sur internet et à des services de transfert de données en échange d’écrans publicitaires sur leur combiné.

Pour le moment, le service n‘est disponible que pour Facebook et compte 14.000 utilisateurs deux semaines après son lancement.

“C‘est le troisième service que l‘on lance en Pologne. Pour le moment, c‘est le meilleur, la croissance est la plus rapide”, a déclaré Liudvikas Andriulis, responsable du marketing chez Effortel.

Jean Décotte pour le service français, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below