15 novembre 2010 / 17:36 / il y a 7 ans

Ubisoft table sur un bon Noël

PARIS (Reuters) - Ubisoft a annoncé lundi avoir creusé sa perte nette en première moitié d‘exercice mais tabler sur des perspectives “extrêmement encourageantes” pour la saison de Noël, cruciale dans l‘industrie des jeux vidéo.

<p>Yves Guillemot, PDG d'Ubisoft. L'&eacute;diteur de jeux a creus&eacute; sa perte nette en premi&egrave;re moiti&eacute; d'exercice mais table sur des perspectives "extr&ecirc;mement encourageantes" pour la saison de No&euml;l, cruciale dans l'industrie des jeux vid&eacute;o. /photo prise le 14 juin 2010/REUTERS/Mario Anzuoni</p>

L’éditeur de jeux a fait état dans un communiqué d‘une perte nette de 89,8 millions d‘euros au premier semestre 2010-2011, clos fin septembre, pour un chiffre d‘affaires en croissance de 57% à 260,5 millions.

Sa marge brute a pâti sur la période de ventes décevantes de certains jeux en haute définition, et le groupe a précisé avoir dû accélérer la dépréciation de certains jeux.

“Sur l‘exercice 2010-2011, nous confirmons attendre une croissance du chiffre d‘affaires, un retour à la rentabilité et une génération de trésorerie positive”, a déclaré Ubisoft.

Le groupe français, qui produit des jeux pour les consoles de Microsoft, Sony et Nintendo, a indiqué tabler sur des ventes de 520 millions d‘euros au troisième trimestre et s‘attendre à un bon Noël.

“Sur la base des données aujourd‘hui à notre disposition, des signaux positifs pour la période de Noël et du relèvement significatif de nos attentes sur le segment ‘casual’, nous attendons sur l‘exercice des ventes supérieures à 960 millions d‘euros”, a déclaré Yves Guillemot, le PDG d‘Ubisoft, dans un communiqué.

La période de Noël est traditionnellement cruciale pour les éditeurs de jeux vidéo, et le troisième trimestre a compté en 2009-2010 pour 57% des ventes annuelles d‘Ubisoft.

Le groupe a également précisé qu’à 960 millions d‘euros de chiffre d‘affaires, le résultat opérationnel courant devrait se situer à l’équilibre.

L‘action a clôturé lundi en hausse de 2,12% à 9,645 euros, dans une capitalisation de près de 911 millions d‘euros. Elle cède 2,8% depuis le début de l‘année, après avoir reculé de 29% en 2009.

Marie Mawad, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below