28 septembre 2010 / 11:44 / dans 7 ans

Everything Everywhere en ordre de marche

LONDRES/PARIS (Reuters) - Everything Everywhere, la coentreprise de France Télécom et Deutsche Telekom au Royaume-Uni, a confirmé, un an après l‘annonce de sa création, qu‘elle générerait les synergies promises, d‘au moins 3,5 milliards de livres d‘ici à 2014.

<p>La coentreprise au Royaume-Uni entre Orange et Deutsche Telekom, Everything Everywhere, a confirm&eacute;, un an apr&egrave;s l'annonce de sa cr&eacute;ation, qu'elle g&eacute;n&eacute;rerait les synergies promises, d'au moins 3,5 milliards de livres d'ici &agrave; 2014. /Photo d'archives/REUTERS/Darren Staples</p>

Le nouveau numéro un du marché britannique a précisé qu‘il comptait en revanche dépasser les ambitions initiales de son plan 2014 en terme d’étendue de ses points de distribution et d‘investissement dans ses réseaux télécoms.

“Nous avons dépassé la phase défensive de notre projet, nous entrons dans la phase offensive”, a déclaré Tom Alexander, le directeur général de la filiale, lors d‘une conférence destinée aux investisseurs.

Ces investissements supplémentaires seront compensés par des économies plus importantes que prévu tirées de l‘intégration des deux entités, celle d‘Orange et de T-Mobile UK, la filiale de Deutsche Telekom, a-t-il précisé.

Il a confirmé viser pour Everything Everywhere des synergies d‘au moins 3,5 milliards de livres (4,1 milliards d‘euros) et une croissance à deux chiffres du cash flow pour la période 2010-2014.

“Il y a deux changements principaux par rapport à notre plan d‘origine. Plutôt que de réduire notre empreinte (de magasins), nous allons la faire croître (...) Nous visons également un réseau plus gros que ce que nous attendions en septembre dernier”, a déclaré Tom Alexander.

Everything Everywhere vise désormais un réseau de 18.000 antennes, à comparer à un objectif de 14.000 à 16.000 annoncé précédemment, ce qui représentera un investissement supplémentaire de l‘ordre de 40 millions d‘euros, a précisé le directeur général.

La coentreprise compte également étendre son réseau de distribution au-delà de ses attentes initiales.

“Notre réseau de distribution est un atout clé que nous devrions étendre parce que les clients que nous récupérons en boutique restent avec nous plus longtemps et dépensent plus”, a expliqué Tom Alexander.

FIDÉLISATION EN HAUSSE AU DEUXIÈME TRIMESTRE

Publiant pour la première fois un chiffre d‘affaires trimestriel consolidé, Everything Everywhere a fait état d‘une baisse de 4,8% de son chiffre d‘affaires au deuxième trimestre, à 1,72 milliard de livres, qu‘elle explique par la baisse des tarifs d‘interconnexion imposée par le régulateur.

La coentreprise britannique a précisé que son chiffre d‘affaires courant, c‘est-à-dire hors impact de la régulation, avait progressé de 1% et que son taux de fidélisation des clients s’était amélioré.

Le nombre total de ses clients a augmenté de 3,4% pour atteindre 27,9 millions à la fin du deuxième trimestre, renforçant sa position de leader sur le marché britannique de la téléphonie mobile devant O2, filiale de Telefonica, Vodafone et Three UK, propriété du conglomérat de Hong Kong Hutchison Whampoa.

Au deuxième trimestre, le bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement (Ebitda) a chuté de 18% à 305 millions de livres.

L‘impact du plafonnement des tarifs d‘interconnexion est chiffré à 101 millions.

Le taux de désabonnement mensuel moyen a reculé à 2,2% contre 2,5%, et le chiffre d‘affaires moyen par abonné (Arpu) a diminué de 7,7% à 19,2 livres.

Marie Mawad, Leila Abboud et Marc Angrand à Paris, avec Georgina Prodhan à Londres, édité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below