18 mai 2010 / 10:19 / dans 8 ans

France Télécom pourrait envisager de baisser ses tarifs ADSL

PARIS (Reuters) - France Télécom pourrait envisager de baisser ses tarifs de la téléphonie fixe et l‘ADSL si la régulation du secteur était revue, déclare son directeur général Stéphane Richard.

<p>Selon le directeur g&eacute;n&eacute;ral de France T&eacute;l&eacute;com, St&eacute;phane Richard, l'op&eacute;rateur pourrait envisager de baisser ses tarifs de la t&eacute;l&eacute;phonie fixe et l'ADSL si la r&eacute;gulation du secteur &eacute;tait revue. /Photo prise le 25 f&eacute;vrier 2010/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>

Dans un entretien publié dans Le Monde daté de mercredi, il reproche à l‘autorité des télécoms (Arcep) de le considérer comme un acteur dominant et dénonce une “régulation asymétrique”.

“Dans le fixe, l‘ADSL, nous devons redevenir compétitifs”, explique-t-il, “Cela passe peut-être par une baisse des tarifs, mais à condition que soit remise en cause la régulation actuelle du secteur”.

France Télécom veut pratiquer, comme ses concurrents, du marketing croisé, c‘est-à-dire pouvoir faire la promotion de ses offres de téléphonie fixe et d‘ADSL auprès de ses abonnés dans le mobile et vice-versa.

Cyril Altmeyer et Marie Mawad, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below