13 avril 2010 / 06:51 / il y a 8 ans

Telecom Italia abaisse son objectif de croissance

MILAN (Reuters) - Telecom Italia annonce avoir revu à la baisse son objectif à moyen terme de croissance du chiffre d‘affaires et dit prévoir des réductions de coûts plus importantes afin de réduire son endettement, qui atteint 34 milliards d‘euros.

<p>Telecom Italia a revu &agrave; la baisse son objectif &agrave; moyen terme de croissance du chiffre d'affaires et dit pr&eacute;voir des r&eacute;ductions de co&ucirc;ts plus importantes afin de r&eacute;duire son endettement, qui atteint 34 milliards d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Stefano Rellandini</p>

Le premier opérateur de télécommunications d‘Italie a laissé son dividende inchangé à 0,05 euro, malgré la révision à la baisse du bénéfice net 2009 à 1,581 milliard d‘euros, soit une baisse de 27%, due au recul de plus de 10% du chiffre d‘affaires de la téléphonie mobile en Italie et à des dépréciations.

Telecom Italia a précisé avoir provisionné 507 millions d‘euros pour couvrir les risques liés à sa filiale Sparkle, impliquée dans une enquête sur des soupçons de blanchiment d‘argent. Ce dossier n‘a toutefois amputé que de 10 millions le bénéfice 2009.

Telecom Italia, qui sous-performe depuis longtemps le reste du secteur en raison des inquiétudes suscitées par sa dette, avait repoussé à deux reprises l‘approbation de ses comptes annuels en raison de l‘enquête sur Sparkle.

Son administrateur délégué, Franco Bernabe, qui a prévenu que sa gestion du redressement du groupe ne serait pas spectaculaire, a déclaré vouloir “stabiliser l‘Ebitda organique pour la troisième année consécutive en 2010 (...) grâce à la contribution du Brésil, qui a enregistré de bons progrès au cours des trois premiers mois de l‘année”.

La baisse à deux chiffres des revenus du mobile en Italie a pesé sur les résultats l‘an dernier, occultant l‘impact bénéfice de la croissance des activités brésiliennes.

L‘opérateur anticipe un recul de 2% à 3% de son chiffre d‘affaires cette année et un Ebitda (bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement) organique quasiment inchangé à 11,3 milliards d‘euros.

Sur la période 2010-2012, le chiffre d‘affaires devrait augmenter d‘environ 1% par an et les coûts devraient être réduits de 2,7 milliards. L‘endettement net devrait parallèlement être ramené sous 28 milliards d‘euros fin 2012.

Le plan stratégique antérieur pour 2009-2011 prévoyait une croissance organique de 2% par an.

Telecom Italia est contrôlé par l‘espagnol Telefonica, qui détient 22,5% du capital avec un groupe d‘investisseurs italiens.

.

Danilo Masoni, Marc Angrand pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below