12 novembre 2009 / 10:59 / il y a 8 ans

Atari attend un Noël similaire à celui de 2008

par Marie Mawad

<p>Atari table sur un No&euml;l 2009 peu diff&eacute;rent de celui de l'an dernier en ce qui concerne les ventes de jeux vid&eacute;o, pr&eacute;cisant qu'il n'a pas pour l'instant constat&eacute; de d&eacute;collage des ventes du secteur &agrave; l'approche de la fin d'ann&eacute;e. /Photo d'archives/REUTERS/Issei Kato</p>

PARIS (Reuters) - Atari indique tabler sur un Noël 2009 peu différent de celui de l‘an dernier en ce qui concerne les ventes de jeux vidéo, précisant qu‘il n‘a pas pour l‘instant constaté de décollage des ventes du secteur à l‘approche de la fin d‘année.

Après la publication de ses résultats semestriels et la révision à la baisse de son objectif du second semestre, le directeur financier Fabrice Hamaide a déclaré lors d‘une interview à Reuters que son premier jeu sur internet, “Champions Online”, ne délivrait pas des revenus à la hauteur des attentes du groupe.

L’éditeur de jeux vidéo, qui compte “Ghostbusters” parmi ses titres vedettes, s‘est dit “tout à fait satisfait” de la performance sur ce jeu.

“On a dépassé le million d‘unités”, a souligné le directeur financier à propos de “Ghostbusters”.

Il a ajouté qu‘il attendait de constater les performances du nouveau jeu “Star Trek Online”, qui sera lancé en février prochain, pour communiquer ses prévisions pour 2010-2011.

Au sujet du marché global des jeux vidéo, le directeur financier a estimé que la baisse du prix des consoles n‘avait pas suffi à relancer les ventes.

“Je serais étonné qu‘il y ait une croissance importante à venir sur le semestre, ce qui n‘est pas une bonne nouvelle puisque l‘année dernière on avait subi une très forte baisse du marché”, a commenté le directeur financier au sujet des ventes de fin d‘année du secteur.

La période de Noël, traditionnellement cruciale dans les ventes annuelles de l‘industrie des jeux vidéo, avait été décevante en 2008.

Fabrice Hamaide s‘est montré satisfait de la performance du groupe au premier semestre s‘agissant de la génération de trésorerie.

“Pour la première fois depuis très longtemps, le cash flow opérationnel de la société est positif”, a-t-il souligné.

“Cela montre que nous avons désormais une structure de coûts qui va nous permettre de générer du cash, ce qui va nous permettre de relancer la machine du développement.”

Le directeur financier a néanmoins exclu de réaliser prochainement une grosse acquisition.

Il a indiqué que le groupe regarderait éventuellement des petites cibles spécialisées, notamment dans les réseaux communautaires sur internet.

“S‘il y avait une acquisition, ce serait plutôt pour acquérir une compétence particulière, marketing, de monétisation de communauté par exemple”, a-t-il commenté.

Marie Mawad, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below