17 septembre 2009 / 07:44 / il y a 8 ans

Pas de grosse acquisition avant 2-3 ans pour Steria

par Cyril Altmeyer et Dominique Vidalon

<p>Fran&ccedil;ois Enaud, g&eacute;rant de Steria, indique que la SSII n'envisage pas d'acquisition transformante au cours des deux ou trois ann&eacute;es &agrave; venir, mais pourrait effectuer de petits rachats cibl&eacute;s sur ses activit&eacute;s existantes. /Photo prise le 16 septembre 2009/REUTERS/John Schults</p>

PARIS (Reuters) - Steria n‘envisage pas d‘acquisition transformante au cours des deux ou trois années à venir, mais pourrait effectuer de petits rachats ciblés sur ses activités existantes, a déclaré François Enaud, gérant de la SSII.

“Se lancer dans une nouvelle opération de grande ampleur, transformante, je n‘en ressens pas le besoin actuellement et je suis plutôt convaincu que ce serait contre-productif”, a-t-il dit lors d‘un sommet Small & MidCaps des sociétés de services et d‘ingénierie informatiques (SSII) organisé par Reuters.

Il a souligné que le groupe était loin d‘avoir extrait tout le potentiel de croissance et de synergies de l‘acquisition en 2007 du britannique Xansa, fortement implanté en Inde.

“S‘il peut y avoir quelques acquisitions ciblées qui donnent du sens, qui mettent encore plus en exergue un point fort que nous avons aujourd‘hui, pourquoi pas”, a-t-il ajouté.

De telles opérations viseraient prioritairement des cibles de moins de 50 millions d‘euros de chiffre d‘affaires, dans les marchés où Steria est déjà présent : l‘Europe, le secteur public et les services collectifs, a ajouté François Enaud.

Le groupe compte ramener sa dette à 200-220 millions d‘euros fin 2009, avec un ratio dette/Ebitda inférieur à 1,5, a-t-il précisé. Sa dette financière nette s’établissait à 240 millions d‘euros au 30 juin.

STABILISATION EN ALLEMAGNE

Steria, qui compte parmi ses clients EDF et Barclays, est la SSII qui a le mieux résisté à la crise au premier semestre, grâce à ses activités récurrentes, qui représentent la majorité de son chiffre d‘affaires.

Le groupe a publié le 31 août un recul de sa marge opérationnelle limité à 0,2 point pour revenir à 6,9% et a prévu un taux similaire au second semestre.

“Ce n‘est pas un excès de prudence (...) Le message est : attention, l‘environnement reste le même, cela reste fragile”, a précisé François Enaud, mentionnant notamment l‘impact des pressions sur les prix des commandes signées au premier semestre.

Il a également souligné que la division britannique, la première du groupe, pâtirait au second semestre de comparatifs défavorables. Sa marge restera à peu près stable comparé à celle de 11% du premier semestre (contre 13% au second semestre 2008 lié à des éléments exceptionnels).

“Ce n‘est pas inquiétant (...) dans la mesure où on a des explications très rationnelles qui n‘ont rien à voir avec une baisse de régime ou d‘activité”, a-t-il noté.

Steria a accusé une baisse organique de 2,3% de son chiffre d‘affaires à 805,4 millions d‘euros et prévu un rythme similaire au second semestre.

François Enaud a précisé que le chiffre d‘affaires de la division française, en recul de 4,2% au premier semestre, devrait continuer à baisser au second, tandis que celui de l‘Allemagne devrait se stabiliser (après un recul de 7,1% sur les six premiers mois de l‘année) à la faveur d‘une amélioration des prises de commandes.

En Espagne, le pays le plus touché par la crise parmi ceux où Steria est présent, le pire est passé, a estimé François Enaud, après une baisse de 10% de son chiffre d‘affaires de cette division au premier semestre.

Il a également indiqué que Steria prévoyait d‘avoir un tiers de ses effectifs “offshore” (pays émergents) fin 2009 sur un total prévu de 18.500 à 19.000 personnes, maintenant son objectif de 40% pour la fin 2010.

L‘action perd 1,6% à 21,61 euros vers 10h10, donnant une capitalisation boursière de 620 millions d‘euros. Elle a repris 171% depuis le début d‘année après avoir perdu 68% en 2008. Steria a affiche un PER 2010 de 10 fois contre 10,5 fois pour Sopra.

Edité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below