16 septembre 2009 / 13:12 / dans 8 ans

Intel se prépare à entrer sur le marché des appareils mobiles

par Tarmo Virki

<p>Intel a consid&eacute;rablement r&eacute;duit la consommation &eacute;lectrique de sa nouvelle plate-forme de semi-conducteurs "Moorestown" destin&eacute;e aux appareils mobiles, avec pour objectif d'entrer sur le march&eacute; &agrave; forte croissance des puces pour t&eacute;l&eacute;phones portables et autres produits &eacute;lectroniques mobiles. /Photo prise le 2 juin 2009/REUTERS/Nicky Loh</p>

HELSINKI (Reuters) - Intel a considérablement réduit la consommation électrique de sa nouvelle plate-forme de semi-conducteurs “Moorestown” destinée aux appareils mobiles, avec pour objectif d‘entrer sur le marché à forte croissance des puces pour téléphones portables et autres produits électroniques mobiles.

Anand Chandrasekher, vice-président d‘Intel et responsable de la division ultra-mobilité, a également déclaré que le groupe était prêt à s‘associer avec Nokia autour d‘un système d‘exploitation basé sur Linux.

Certains analystes jugeaient auparavant que la plate-forme d‘Intel serait trop gourmande en énergie pour les téléphones portables et autres combinés mobiles, comparée à celle des plates-formes concurrentes basée sur une architecture ARM. Mais Anand Chandrasekher a dit à Reuters qu‘Intel avait quasiment résolu le problème.

La durée de vie de la batterie, sollicitée notamment par des écrans larges et des processeurs puissants, est l‘un des enjeux cruciaux pour l‘industrie de la téléphonie. Le mois dernier, un responsable de Nokia a déclaré qu‘ARM avait aujourd‘hui “des kilomètres d‘avance” sur Intel en termes de gestion de la consommation d’énergie.

“Nous nous rapprochons (d‘ARM) et sommes quasiment à égalité”, a assuré Anand Chandrasekher à propos de la consommation d’énergie de la plate-forme d‘Intel basée sur la gamme de processeurs Atom.

PREMIÈRE PERCÉE

“C‘est réellement leur première percée sur le marché des appareils mobiles et des téléphones multimédias. C‘est en quelque sorte la première phase (de leur stratégie)”, a commenté David Kanter, analyste chez Real World Technologies. “Leur procédé de gravure en 32 nanomètres va réellement permettre de fabriquer des produits séduisants pour téléphones mobiles.”

La plate-forme Moorestown, qui doit être lancée en 2010, utilise la même technique de gravure en 45 nanomètres que la puce Atom. La plate-forme mobile baptisée Medfield, qui fera appel à un procédé de gravure en 32 nanomètres, devrait être disponible en 2011.

Moorestown devrait également renforcer la position d‘Intel sur le marché des MID (Mobile Internet Devices), plus large que celui des smartphones, mais plus étroit que celui des netbooks, puisqu‘il regroupe des appareils permettant de regarder des vidéos, d‘utiliser une messagerie instantanée et d‘envoyer des courriers électroniques, et offre une multitude d‘applications pour un coût peu élevé.

“Ce marché est très vaste. Il y a un vide (à combler) ici. D‘ici cinq ans, il représentera entre 400 et 500 millions d‘unités”, a affirmé Anand Chandrasekher.

Cette année, Intel a signé un accord avec le sud-coréen LG Electronics pour développer un MID utilisant Moorestone et le logiciel Moblin 2.0 basé sur Linux.

En juin, Intel a dévoilé un accord de coopération avec Nokia dans les combinés mobiles. Ce partenariat donne une chance à Intel de s‘imposer face à Qualcomm et Texas Instruments, qui figurent parmi les principaux fournisseurs de Nokia, avaient alors estimé certains analystes.

Version française Catherine Mallebay-Vacqueur, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below