9 juillet 2009 / 13:32 / dans 8 ans

La gratuité de Chrome OS pourrait influer sur le prix des PC

par Gabriel Madway

<p>En annon&ccedil;ant que son syst&egrave;me d'exploitation Chrome serait gratuit, Google a attaqu&eacute; de front la supr&eacute;matie de Windows de Microsoft dans le domaine du PC, au moment o&ugrave; celui-ci subit de plein fouet l'impact des "netbooks". /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith</p>

SAN FRANCISCO (Reuters) - En annonçant que son système d‘exploitation Chrome serait gratuit, Google a attaqué de front la suprématie de Windows de Microsoft dans le domaine du PC, au moment où celui-ci subit de plein fouet l‘impact des “netbooks”.

Le lancement de Chrome interviendra au deuxième semestre 2010, ce qui devrait marquer le début d‘une probable guerre des prix entre le leader de la recherche sur internet et le géant du logiciel, à l‘heure où les PC doivent déjà faire face au succès des netbooks, ces ordinateurs à bas prix dédiés à un usage internet.

Bien que Windows bénéficie d‘une position dominante sur le marché des systèmes d‘exploitation avec une part de marché mondiale de plus de 90%, Microsoft ne prendra pas à la légère ce défi de Google, estiment les analystes. Le géant de Redmond doit lancer la version 7 de son OS (Operating system, système d‘exploitation) en octobre.

“La stratégie de Microsoft devrait être axée sur la concurrence en terme de prix”, avance Brent Williams, analyste chez Benchmark. “Il existe maintenant un concurrent avec du muscle et une marque reconnue. Google est cette société.”

Conçu pour être installé pour tout type de PC, Chrome OS, dont l‘architecture repose sur le système libre Linux, sera dans un premier temps destiné au marché des netbooks, a annoncé Google, qui cible ainsi le seul segment en croissance d‘un marché du PC en pleine contraction.

Les tarifs des netbooks avoisinent généralement les 300-400 dollars mais les prix chutent au fur et à mesure que de nouvelles offres se présentent sur le marché et que les opérateurs sans fil adoptent une politique incitative en matière de flux de données.

Shaw Wu, analyste pour Kaufman Bros, note que les prix de quasiment tous les composants des PC ont chuté mais que la “seule chose qui n‘a pas baissé est le coût du système d‘exploitation. Cela va mettre un peu de pression sur Microsoft.”

Microsoft ne dit rien des prix auxquels il vend Windows aux fabricants d‘ordinateurs, mais les analystes l‘estiment à 20-40 dollars pour les versions XP, installées sur la majorité des netbooks, et au moins 150 dollars pour l‘actuel Windows Vista.

La concurrence sur le terrain des prix pourrait à terme donner un coup de fouet aux marges des fabricants d‘ordinateurs, estime Shaw Wu.

“Je pense qu‘en définitif ça devrait améliorer la rentabilité des vendeurs de PC. La question est ensuite de savoir dans quelle mesure le consommateur en bénéficiera”, ajoute-t-il.

LA MUTATION S‘ACCENTUERA

Il devrait se vendre de 20 à 30 millions de netbooks cette année, accentuant la mutation du marché du PC.

Même si les poids-lourds du secteur tels que Hewlett-Packard et Dell lancent de nouveaux modèles, les analystes s‘attendent à l‘entrée sur le marché de nouveaux acteurs, parmi lesquels des équipementiers taiwanais ou des opérateurs comme AT&T, avec des machines conçues autour de microprocesseurs x86 d‘Intel ou de puces ARM.

Google a indiqué que Chrome fonctionnerait avec les deux architectures et que ses ingénieurs travaillaient à la conception et au développement d‘ordinateurs avec les fabricants de PC, dont HP, Lenovo, Acer et Asustek, ainsi qu‘avec les fondeurs tels que Qualcomm ou Texas Instruments.

Personne n’était joignable chez Dell pour commenter l‘information et Microsoft ne s‘est pas exprimé sur les déclarations de Google.

Collins Stewart, analyste chez Ashok Kumar, doute que Chrome ne représente une quelconque menace pour Microsoft à court terme mais s‘attend néanmoins à ce que la firme de Redmond réagisse. “Je pense que Microsoft saura être flexible sur ses prix pour répondre à n‘importe quel challenge.”

“Je pense qu‘avec le temps Linux va prendre de l‘importance, et qu‘avec l‘adoption des netbooks par les opérateurs, Google devenir un moyen pour eux de différencier leurs plate-formes. Mais ce n‘est que le début d‘un marathon”, ajoute-t-il.

Michael Silver, analyste chez Gartner, voit pour sa part en Google une menace pour Microsoft, mais doute que le géant du logiciel baisse le prix Windows de sitôt.

“Microsoft sera limité par le fait que s‘ils le font pour un (client) il devront le faire pour tout le monde (...) S‘il estime que c‘est une menace, ils agiront en conséquence mais les netbooks se vendent avec Windows XP depuis un moment et ont jusqu’à présent fait mieux que ceux équipés de Linux, malgré un prix plus élevé.”

Version française Patrice Mancino

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below