3 juillet 2009 / 08:09 / il y a 8 ans

Iliad et Bouygues Telecom ne ressentent pas d'impact de la crise

par Cyril Altmeyer

<p>Maxime Lombardini, directeur g&eacute;n&eacute;ral d'Iliad. La maison m&egrave;re de Free, ainsi que Bouygues Telecom affirment ne pas ressentir d'impact notable de la crise sur leur activit&eacute;. /Photo d'archives/ REUTERS/Charles Platiau</p>

PARIS (Reuters) - Iliad et Bouygues Telecom ne ressentent pas d‘impact notable de la crise sur leur activité, ont déclaré vendredi à Reuters leurs responsables respectifs.

A la question d‘une incidence du contexte économique sur la maison mère du fournisseur d‘accès à internet (FAI) Free, son directeur général Maxime Lombardini a répondu à la négative en marge d‘une conférence sur les télécoms organisée par Les Echos”.

“Pour l‘instant, cela n‘a pas tellement d‘impact”, a dit de son côté Emmanuel Forest, directeur général délégué de Bouygues Telecom, troisième opérateur mobile français.

Aucun des deux n‘a souhaité fournir d‘indications sur le rythme de recrutement d‘abonnés au deuxième trimestre.

Maxime Lombardini a précisé que Free, deuxième FAI français, ne ressentait pas davantage d‘impact sur ses services à valeur ajoutée (télévision, vidéo à la demande...) , dont le chiffre d‘affaires a augmenté de 44% à 115 millions d‘euros au premier trimestre sur un total de 480 millions.

“On verra en juillet-août ce que donnent les voyages”, a noté pour sa part Emmanuel Forest, faisant référence au “roaming”, les frais facturés aux clients pour passer des communications hors de son pays d‘origine.

Les opérateurs ont fait état d‘une baisse de leurs revenus liés au “roaming”, sous l‘effet conjugué de la diminution de voyages du fait de la crise et de la baisse des tarifs menée tambour battant par l‘Union européenne.

Emmanuel Forest n‘a pas souhaité donner d‘indications sur les performances d‘Ideo, la première offre “quadruple play” (internet, télévision, téléphonie fixe et mobile) en France, lancée par Bouygues Telecom le 25 mai pour 44,90 euros par mois.

Opérateur 100% mobile à l‘origine, Bouygues Telecom a ainsi franchi une étape supplémentaire pour son développement dans l‘ADSL, tandis que Free espère devenir le quatrième opérateur mobile français.

Iliad compte consacrer un milliard d‘euros à la téléphonie mobile - il fait figure de favori pour la quatrième licence de troisième génération (3G) dont l‘appel d‘offres doit être lancé fin juillet - et un autre milliard d‘ici 2012 dans la fibre optique.

“On confirme notre plan d‘investissement dans la fibre”, a dit Maxime Lombardini, dix jours après l‘annonce par l‘Autorité des télécoms (Arcep) d‘un cadre réglementaire très attendu pour le déploiement de la fibre optique.

L‘Arcep autorise chaque opérateur à installer sa propre fibre dans chaque foyer, une solution recommandée par Free et SFR, mais décriée par France Télécom.

Iliad compte couvrir quatre millions de foyers en 2012, avec un objectif d‘avoir couvert 70% de Paris au second semestre 2009 “horizontalement”, c‘est-à-dire jusqu‘au bas de l‘immeuble.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below