10 juin 2009 / 15:39 / dans 9 ans

La baisse de prix de l'iPhone, un coup dur pour la concurrence

par Sinead Carew

<p>En d&eacute;cidant lundi de baisser le prix de son iPhone, Apple a lanc&eacute; une offensive directe contre le Pre, le nouveau combin&eacute; multim&eacute;dia de Palm sorti deux jours plus t&ocirc;t, mais l'initiative de la firme &agrave; la pomme pourrait &eacute;galement toucher d'autres concurrents en r&eacute;duisant le prix de r&eacute;f&eacute;rence des mobiles. /Photo d'archives/REUTERS/Mario Anzuoni</p>

NEW YORK (Reuters) - En décidant lundi de baisser le prix de son iPhone, Apple a lancé une offensive directe contre le Pre, le nouveau combiné multimédia de Palm sorti deux jours plus tôt, mais l‘initiative de la firme à la pomme pourrait également toucher d‘autres concurrents en réduisant le prix de référence des mobiles.

Si la présentation par le groupe californien du nouvel iPhone 3G S, plus rapide et doté de nouvelles fonctions, n‘a pas suscité l‘enthousiasme des analystes, la baisse de prix de 100 dollars sur la version précédente du combiné, lancée l’été dernier, a en revanche retenu l‘attention.

“C‘est vraiment important. Cela ramène le prix des smartphones sous le seuil clé des 100 dollars”, souligne Lawrence Harris, analyste chez CL King.

Selon lui, le Pre risque de pâtir de cette annonce, d‘autant plus que Palm et l‘opérateur Sprint Nextel ont annoncé que la demande avait dépassé les attentes, conduisant à des ruptures de stocks. Le Pre, salué par la presse spécialisée avant même son lancement samedi, est vendu 199,99 dollars sous réserve de souscrire un abonnement de deux ans auprès de Sprint Nextel.

De la même façon que l‘iPhone à 200 dollars avait établi un nouveau point bas pour les prix des combinés multimédia l‘an dernier, certains analystes estiment que le nouveau prix de la version 8 gigaoctets de la firme de Cupertino pourrait également affecter ses concurrents moins directs comme Nokia, Samsung Electronics et LG Electronics.

PRIX DES SERVICES CONTRE COÛT DU COMBINÉ

Pour Ehud Gelblum, analyste chez JP Morgan, cette baisse de prix devrait plutôt affecter les fabricants de téléphones bourrés de fonctions “gadgets” mais n‘offrant pas la possibilité de télécharger des applications, comme c‘est le cas de l‘iPhone, du Pre et du BlackBerry de Research In Motion.

L‘iPhone à 99 dollars “ne va pas cannibaliser les autres smartphones” mais plutôt “attirer les gens qui jusque là achetaient des ‘téléphones multifonctions’”, estime-t-il en soulignant que la suprématie d‘Apple sur le marché des smartphones n‘est plus à démontrer.

Il ajoute que la part du marché des combinés multimédia détenue par Palm est déjà tombée tellement bas que le fabricant devrait se satisfaire des ventes, quel que soit leur niveau.

Au contraire, Ashok Kumar, analyste chez Collins Stewart considère que le nouveau prix de l‘iPhone va contrarier les visées des concurrents comme Palm.

Alors que la concurrence s‘intensifie et que les consommateurs sont à l‘affût des bonnes affaires, il juge que cette approche est logique de la part d‘Apple, même si elle a pour corollaire un affaiblissement probable des ventes du nouvel iPhone 3G S, plus cher.

“Ils préfèrent cannibaliser leur propre gamme de produits plutôt que de laisser leurs concurrents s‘en charger” et adressent ainsi un message offensif au marché en signifiant qu‘ils sont en tête à la fois en termes de parts de marché et de coût, explique-t-il.

Le débat se poursuit cependant sur le montant réel des économies à long terme que pourront réaliser les utilisateurs de l‘iPhone. Sprint avance que, même en tenant compte de la baisse de prix de 100 dollars de l‘iPhone, les utilisateurs du Pre économiseront entre 380 et 1.100 dollars sur une durée de deux ans par rapport aux usagers du combiné d‘Apple, se targuant de tarifs plus bas que ceux d‘AT&T, distributeur exclusif de l‘iPhone aux Etats-Unis.

Mais certains analystes considèrent que le coût des services n‘influencera en aucune manière le choix des consommateurs à la recherche d‘un tout nouveau combiné.

“Malheureusement les consommateurs se concentrent sur le coût initial (du combiné) et sont probablement moins attentifs au coût de l‘abonnement mensuel”, relève Lawrence Harris.

Version française Myriam Rivet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below