28 mai 2009 / 21:38 / il y a 9 ans

Microsoft lance "Bing", défi à Google dans la recherche en ligne

par Bill Rigby

<p>Microsoft esp&egrave;re contrecarrer la domination de Google dans la recherche sur internet, source de copieux revenus publicitaires, en lan&ccedil;ant la semaine prochaine son nouveau moteur de recherche, baptis&eacute; "Bing". /Photo d'archives/REUTERS</p>

SEATTLE (Reuters) - Microsoft espère contrecarrer la domination de Google dans la recherche sur internet, source de copieux revenus publicitaires, en lançant la semaine prochaine son nouveau moteur de recherche, baptisé “Bing”.

Le premier éditeur mondial de logiciels, toujours en discussions avec Yahoo concernant un possible partenariat, nourrit depuis longtemps l‘ambition de prendre pied sur ce marché très lucratif, dans lequel Google s‘est rapidement taillé la part du lion.

Après avoir longuement testé en interne son nouveau service, connu sous le nom de code "Kumo", le groupe de Richmond l'a renommé "Bing" et prévoit de le lancer dans les jours qui viennent. Le moteur de recherche, qui sera disponible à l'adresse www.bing.com, devrait être complètement opérationnel mercredi prochain.

Selon le magazine Advertising Age, Microsoft prévoirait une campagne publicitaire de 80 à 100 millions de dollars pour promouvoir le nouveau site. La société a refusé de commenter ces chiffres.

“Nous aurons ce que j‘appellerai un gros budget, suffisamment gros pour m‘avoir contraint à déglutir quand j‘ai donné mon accord”, a déclaré le directeur général Steve Ballmer, qui a présenté Bing lors d‘une conférence sur les nouvelles technologies à Carlsbad, en Californie.

Le groupe de Redmond aura toutefois fort à faire pour séduire les internautes.

Selon le cabinet comScore, Google a drainé à lui seul 64,2% des recherches en ligne effectuées en avril aux Etats-Unis, contre 20,4% à son dauphin Yahoo et 8,2% pour Live Search, l‘ancien moteur de recherche de Microsoft.

“MOTEUR DE DECISION”

Ces derniers temps, Google et Yahoo ont multiplié les nouveautés sur leurs services respectifs afin de séduire les utilisateurs, compliquant encore la tâche de leur concurrent.

Avec Bing, Microsoft promet de faciliter des démarches en ligne telles qu‘acheter un appareil photo numérique, réserver un vol ou trouver un restaurant : le service, présenté comme un “moteur de décision”, proposera des résultats hiérarchisés en fonction des précédentes recherches.

En tapant une marque de voiture, par exemple, l‘internaute verra s‘afficher des catégories sur une barre latérale, comme “problèmes”, “comparatifs” ou “concessionnaires”, identifiées par le moteur comme étant les thèmes les plus susceptibles d’être recherchés.

Dans sa section dédiée à la réservation de billets d‘avion, Bing inclut également Farecast, un service en plein essor acquis l‘an passé par Microsoft, qui permet d‘estimer les futures variations des prix des vols.

D‘autres fonctionnalités devraient permettre de trouver une adresse postale en un seul clic, ou encore de survoler un lien avec la souris pour obtenir des informations complémentaires sur le site concerné, sans avoir pour cela à ouvrir une nouvelle fenêtre.

A Wall Street, l‘action Microsoft a fini en hausse de 1,59% à 20,45 dollars, tandis que Google prenait 1,19% à 410,40 dollars et que Yahoo gagnait 1,0% à 15,09 dollars.

Avec Alexei Oreskovic, version française Jean Décotte, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below