8 avril 2009 / 20:37 / il y a 9 ans

Yahoo veut regrouper ses sites dans un réseau communautaire

par Alexei Oreskovic

<p>Les dirigeants de Yahoo souhaitent que des fonctionnalit&eacute;s comparables &agrave; celles de Facebook soient int&eacute;gr&eacute;es aux sites deu g&eacute;ant de l'internet, afin d'offrir une alternative au c&eacute;l&egrave;bre r&eacute;seau communautaire en ligne. /Photo d'archives/REUTERS/Albert Gea</p>

SAN FRANCISCO (Reuters) - Comme près de 200 millions d‘internautes dans le monde, le co-fondateur de Yahoo, David Filo, possède un compte sur Facebook.

Mais si Filo et la nouvelle directrice générale du géant de l‘internet, Carol Bartz, parviennent à leurs fins, des fonctionnalités comparables à celles de Facebook seront intégrées aux sites de Yahoo, afin d‘offrir une alternative au célèbre réseau communautaire en ligne.

Le groupe de Sunnyvale espère que cette stratégie lui permettra de créer des liens entre ses divers services sur la Toile, et ainsi de doper ses recettes publicitaires et sa croissance. Il a d‘ores et déjà entrepris de construire des passerelles entre ses nombreux sites.

Reste à savoir si l‘enthousiasme des internautes pour le réseau social façon Yahoo sera aussi à la hauteur de celui suscité par Facebook ou Myspace (propriété du groupe News Corp). Mais si la sauce prend, les annonceurs réagiront en conséquence.

“Les gens passent du temps sur Twitter et Facebook, mais les annonceurs n‘ont pas envie de s‘y implanter pour le moment. C‘est le principal problème”, juge Sameet Sinha, analyste chez JMP Securities. “Alors que les annonceurs sont déjà sur Yahoo.”

UN IMPORTANT RELAIS DE CROISSANCE ?

Yahoo dispose d‘un éventail de sites allant de l‘information “people” aux nouvelles financières, en passant par les jeux de sport en ligne. Mais plus de la moitié de ses utilisateurs ne fréquentent qu‘une petite fraction de cette offre, note la société.

Dans les prochains mois, Yahoo va lancer de nouvelles versions de ses services les plus populaires, de sa page d‘accueil à son service de messagerie électronique Yahoo Mail. Une série de services communautaires, comprenant une page de profil, une liste d‘amis et un flux de nouvelles concernant les contacts de l‘utilisateur, permettra de combiner l‘ensemble des services Yahoo.

Ainsi, lorsque qu‘un utilisateur recommandera un article provenant de la page d‘accueil Yahoo, téléchargera une photo vers Flickr ou transfèrera un joueur de son équipe dans le jeu en ligne “Fantasy football” de Yahoo Sports, les amis de l‘intéressé recevront une alerte.

Le groupe pionnier de l‘internet est en train de mettre au point la technologie qui permettra la publication de nouvelles liées à une centaine d‘activités différentes.

De nombreux services de Yahoo sont parmi les plus populaires de la Toile. Selon le cabinet comScore, spécialiste des audiences en ligne, la page d‘accueil de Yahoo a cumulé 329 millions de visiteurs uniques en février. Yahoo Mail en comptait 282 millions, se classant au deuxième rang des messageries électroniques derrière Hotmail de Microsoft.

Le moteur de recherche de Yahoo étant désormais loin derrière celui de Google, avec pour conséquence une stagnation de ses recettes, mêler la popularité de ses services en ligne à des caractéristiques communautaires pourrait s‘avérer un important relais de croissance.

“CHANGEMENT CRITIQUE”

Cette évolution stratégique s‘opère alors que le phénomène communautaire intéresse de plus en plus les géants d‘internet et des médias. La semaine dernière, un article a alimenté les rumeurs de discussions de rachat entre Google et Twitter, un service gratuit qui permet aux utilisateurs d‘envoyer de courts messages à leurs réseaux d‘amis. Aucune des deux sociétés n‘a confirmé l‘information.

Selon certains analystes, cette métamorphose à grande échelle s‘annonce difficile, surtout au vu de la qualité très inégale des innovations développées par Yahoo ces dernières années.

Pour le géant de l‘internet, il s‘agira de mettre en place toutes ces nouvelles fonctionnalités sans bombarder d‘informations l‘utilisateur, lequel reçoit déjà de fréquentes mises à jour via Facebook ou Twitter et n‘a pas forcément envie d‘un autre flux de nouvelles.

Version française Jean Décotte, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below