25 mars 2009 / 15:56 / il y a 9 ans

Le modèle Seloger.com résiste à la crise, selon son DG

par Florent Le Quintrec et Michel Rose

PARIS (Reuters) - Le modèle économique de Seloger.com, leader français des annonces immobilières sur internet, devrait lui permettre de résister à la crise du marché immobilier en 2009, déclare son directeur général, Roland Tripard, lors d‘une interview accordée à Reuters.

Les professionnels de l‘immobilier réalisent que les sites en ligne, dont l‘impact est facilement mesurable, offrent un meilleur retour sur investissement que le traditionnel support papier, a déclaré le directeur général de Seloger.com, principal acteur en France avec près de 15.000 professionnels clients.

Parmi les principaux concurrents du groupe, dont la capitalisation boursière dépasse les 200 millions d‘euros, on retrouve les sites Logic-Immo, Explorimmo.com, filiale du groupe AdenClassifieds ou encore “A Vendre A louer”.

“La crise a réduit le parc des agences immobilières qui sont nos clients exclusifs. Mais on a la conviction que le parc de Seloger.com est moins impacté. On a perdu 5,5% de notre parc en 2008 alors qu‘il a baissé de 10% sur le marché national”, a-t-il indiqué, soulignant que la clientèle a baissé fin 2008.

“Les premiers mois de 2009 sont meilleurs que le quatrième trimestre”, a-t-il souligné. “On constate un développement de la clientèle puisque, depuis février-mars, on en attire plus et on en perd moins”, a ajouté Roland Tripard, qui n‘exclut pas pour autant une baisse du nombre de ses clients sur l‘ensemble de l‘année.

Il a fait également état d‘une amélioration du revenu par client, qui s‘est établi en moyenne fin 2008 à 340 euros par mois, sachant que le budget mensuel d‘une agence immobilière pour sa communication est de l‘ordre de 2.000 à 3.000 euros.

PRIORITÉ AU DEVELOPPEMENT DANS L‘HEXAGONE

“Ce revenu a cru de 8% en 2008 et on s‘attend à une nouvelle augmentation, de moins de 5%”, a indiqué son directeur général.

Bien que la visibilité sur le marché de l‘immobilier est limitée, Roland Tripard estime que le marché pourrait avoir atteint un plancher en matière de transactions. “On l‘a déjà atteint sur le neuf et on n‘est plus très loin sur l‘ancien”, a-t-il observé.

Alors que les transactions dans l‘immobilier neuf ont chuté de 38% en 2008, le chiffre d‘affaires de Seloger.com a augmenté de 65% sur cette activité.

Le groupe, qui a annoncé la veille une hausse de 26% de son résultat net 2008 à 17 millions avec un chiffre d‘affaires de 72 millions, a confirmé tabler pour 2009 sur un maintien de son activité autour de 70 à 73 millions avec un Ebitda de 35 à 37 millions contre 36,9 millions en 2008.

Alors qu‘aucun dividende n‘est proposé au titre de 2008 - une constante depuis l‘introduction en Bourse du groupe en 2006 - Roland Tripard a précisé que “la question du dividende se poserait pour l‘exercice 2009”.

Le groupe d‘annonces immobilières, qui a ramené sa dette nette à 28 millions d‘euros fin 2008 (contre 42 millions un an plus tôt) souhaite poursuivre sa croissance en France mais exclut tout développement à l’étranger.

“On a un parc clients de 15.000 agences, ce qui, en l’état, représente un taux de pénétration de plus de 50%. On estime que le potentiel de croissance s’élève à 10.000-12.000 clients supplémentaires. On a fait que la moitié du boulot”, a déclaré le directeur général.

Seloger.com entend poursuivre sa politique “opportuniste” d‘acquisitions avec d’éventuels développements dans l’édition de logiciels ou dans la location de vacances, une niche sur laquelle il n‘est pas présent.

Le titre Seloger.com a clôturé mercredi en hausse de 19,11% à 14,65 euros, portant à près de 40% ses gains depuis le début de l‘année, après un recul de 76% en 2008.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below