5 mars 2009 / 15:08 / dans 9 ans

L'Arcep donne le coup d'envoi du très haut débit mobile

PARIS (Reuters) - L‘autorité des télécoms (Arcep) a donné le coup d‘envoi du très haut débit mobile en France en lançant une consultation sur la quatrième génération (4G) qui devrait connaître son essor dans les années 2010.

<p>L'autorit&eacute; des t&eacute;l&eacute;coms (Arcep) a donn&eacute; le coup d'envoi du tr&egrave;s haut d&eacute;bit mobile en France en lan&ccedil;ant une consultation sur la quatri&egrave;me g&eacute;n&eacute;ration (4G), qui devrait conna&icirc;tre son essor dans les ann&eacute;es 2010. /Photo prise le 13 octobre 2008/REUTERS/Charles Platiau</p>

Cette consultation intervient alors que le cadre règlementaire du très haut débit fixe par la fibre optique n‘a pas encore été finalisé et que la France reste le seul pays d‘Europe où des fréquences 3G encore disponibles n‘ont pas encore été attribuées.

Dans la ligne de l‘annonce faite par le Premier ministre François Fillion le 12 janvier, l‘Arcep prévoit d‘attribuer en 2010 des autorisations pour les fréquences.

Il s‘agit d‘une part de la bande 2,6 gigahertz, qui comporte un grand nombre de fréquences permettant la couverture de zones denses et que leur utilisateur actuel, le ministère de la Défense, devrait libérer entre 2010 et 2012.

L‘autre bande (800 mégahertz), sur laquelle les fréquences sont plus rares, permet de couvrir des zones étendues et offre une meilleure pénétration à l‘intérieur des bâtiments et sera disponible après le basculement total de la diffusion de la télévision en numérique prévu pour fin 2011.

“Il ne faut pas que les Européens soient en retard”, a expliqué le président de l‘Arcep, Jean-Claude Mallet, lors d‘une conférence de presse, soulignant que les Etats-Unis et certains pays d‘Asie avaient déjà attribué des fréquences 4G.

Les technologies utilisées pour la 4G sont la LTE (Long Term Evolution), notamment développée par Alcatel Lucent et le Wimax, pour lequel des licences ont été attribuées en 2006, notamment à Bolloré Télécom.

PAS DE 4E LICENCE 3G “AU RABAIS”

Concernant l‘attribution d‘un tiers des fréquences 3G disponibles à un nouvel entrant, pour laquelle les dossiers devront être déposés avant le 30 juin, Jean-Claude Mallet s‘est défendu de toute “licence au rabais”.

Ce lot de fréquences, pour lequel Iliad, maison mère du fournisseur d‘accès à internet Free semble favori, devrait coûter quelque 206 millions d‘euros - contre 619 millions payés en 2001 par France Télécom et SFR et en 2002 par Bouygues Telecom.

“On ne peut pas dire que les investissements ne seront pas importants dans un marché aujourd‘hui beaucoup plus mûr, des conditions qui ne sont pas du tout celles de 2001 ou 2002, et des possibilités de rentabilité des investissements qui ne se posent pas du tout dans les mêmes termes”, a souligné Jean-Claude Mallet.

“Le dossier précédent, en 2007, n’était pas très solide et s‘il n‘y a pas de dossier solide, il n‘y aura pas d‘attribution de la quatrième licence”, a-t-il souligné. Iliad avait déjà présenté en 2007 l‘unique candidature pour le précédent appel d‘offres de la quatrième licence, rejetée par l‘Arcep.

L‘Arcep lancera d‘ici le 30 juin un appel d‘offres pour les deux autres lots de fréquences, susceptibles d‘intéresser les opérateurs historiques. Martin Bouygues, P-DG du groupe homonyme, a cependant dit mercredi que Bouygues Telecom n‘avait pas besoin de fréquences additionnelles.

Dans la fibre optique, les opérateurs attendent la définition d‘un cadre réglementaire pour mutualiser l‘accès aux immeubles et aux abonnés, avant d‘envisager un développement de grande ampleur de leurs réseaux.

“Notre ambition est que ce cadre réglementaire soit prêt au début de l’été”, a dit Jean-Claude Mallet, et certains cas de figure devront peut-être encore être réglés.

France Télécom a estimé mercredi que le processus de clarification du cadre réglementaire pourrait décaler de 2012 à 2013, l‘objectif du gouvernement d‘un accès au très haut débit pour quatre millions de foyers en France.

Cyril Altmeyer, édité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below