23 février 2009 / 18:47 / dans 9 ans

Vivendi recevra 1,9 milliard d'euros du polonais Elektrim

PARIS (Reuters) - Vivendi a annoncé lundi que la société polonaise Elektrim avait été condamnée à lui verser quelque 1,9 milliard d‘euros de dommages et intérêts dans le cadre d‘un contentieux juridique relatif au contrôle de l‘opérateur télécoms Polska Telefonia Cyfrowa (PTC).

<p>Jean-Bernard L&eacute;vy, pr&eacute;sident du directoire de Vivendi. La soci&eacute;t&eacute; polonaise Elektrim a &eacute;t&eacute; condamn&eacute;e &agrave; verser au groupe de m&eacute;dias et de divertissement fran&ccedil;ais quelque 1,9 milliard d'euros de dommages et int&eacute;r&ecirc;ts dans le cadre d'un contentieux juridique relatif au contr&ocirc;le de l'op&eacute;rateur t&eacute;l&eacute;coms Polska Telefonia Cyfrowa (PTC). /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>

Dans un communiqué, le groupe de médias et de divertissement affirme qu‘un tribunal arbitral londonien, siégeant sous l’égide de la Chambre d‘arbitrage international de Londres (LCIA), a rendu une “sentence définitive” en “réparation du préjudice subi du fait des violations intentionnelles par Elektrim.”

“Le tribunal a condamné Elektrim à verser à Vivendi 1,876 milliard d‘euros (majorés des intérêts courus depuis février 2005). Le tribunal a rejeté toutes les demandes d‘Elektrim contre Vivendi”, ajoute l‘entreprise.

Vivendi et Elektrim avaient noué en 1999 un accord prévoyant l‘entrée de l‘entreprise française dans un holding commun baptisé Telco, lui-même propriétaire de 48% de PTC, pour plus de 1,8 milliard d‘euros.

En septembre 2006, Elektrim cédait l‘intégralité des titres Telco à Deutsche Telecom - qui détenait de son côté 51% du capital de PTC - pour faire face à l‘inflation de sa dette, une opération contestée par Vivendi au motif que celle-ci ignorait son droit de propriété sur ses 48% dans Telco.

Les recours juridiques s’étaient multipliés ces dernières années. Elektrim a été placée en faillite en 2007.

Dans son communiqué, Vivendi précise être à ce jour actionnaire de 51% du capital de Telco et Carcom, deux sociétés de droit polonais ayant acquis directement et indirectement 51% de PTC.

Matthias Blamont, édité par Danièle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below