20 février 2009 / 14:40 / il y a 9 ans

Les réseaux sociaux sont devenus les meilleurs amis des télécoms

par Georgina Prodhan

<p>Du g&eacute;ant finlandais Nokia &agrave; la jeune pousse irlandaise Movidia sp&eacute;cialis&eacute;e dans les semi-conducteurs, tout le secteur des t&eacute;l&eacute;coms, r&eacute;uni au salon de Barcelone, veut &ecirc;tre le meilleur ami des r&eacute;seaux sociaux comme Facebook, MySpace ou Bebo. /Photo prise le 16 f&eacute;vrier 2009/REUTERS/Albert Gea</p>

BARCELONE (Reuters) - Du géant finlandais Nokia à la jeune pousse irlandaise Movidia spécialisée dans les semi-conducteurs, tout le secteur des télécoms veut être le meilleur ami des réseaux sociaux comme Facebook, MySpace ou Bebo.

Sur ces réseaux communautaires, la plupart des internautes, habituellement assis devant un ordinateur, partagent avec leurs “amis” leurs pensées, l‘endroit où ils se trouvent, ce qu‘ils font en ce moment, leurs opinions sur leurs films préférés ou musique.

Les utilisateurs peuvent également mettre en ligne des photos et des vidéos de leur soirée, de leurs vacances et de toutes sortes d’événement.

Ceci dit, le caractère spontané et très personnel de cette nouvelle forme de communication pourrait se marier tout aussi bien, voire mieux, avec un téléphone mobile.

Selon un responsable de MySpace, le site communautaire détenu par News Corp, le nombre d‘utilisateurs accédant à ce réseau à partir d‘un téléphone mobile a quadruplé l‘année dernière pour atteindre 20 millions sur un total de 135 millions de visiteurs uniques. Sur Facebook, l’évolution est sensiblement la même.

“Nous n‘en sommes qu‘au début”, a déclaré à Reuters Chris DeWolfe, directeur général de MySpace.

Myspace a annoncé au salon Mobile World Congress de Barcelone un accord avec Nokia et Palm, qui vont adapter leurs téléphones mobiles afin de permettre l‘envoi en une seule touche des photos et des vidéos sur le réseau social.

Le site communautaire s‘attend à ce que la plupart des smartphones, ces combinés multifonctions, intègrent un module Myspace dans le courant de l‘année.

Le téléphone Facebook, aussi appelé Social Mobile, conçu par INQ, une entité de l‘opérateur 3 détenu par Hutchison Whampoa, a remporté au salon le titre de téléphone de l‘année décerné par la GSM Association.

Et tous les acteurs ayant participé de près ou de loin à sa conception ont revendiqué une part de son succès.

“L‘intégration de la puce et du logiciel BREW de Qualcomm dans l‘INQ (...) permet de réaliser le potentiel du réseau social mobile”, a même clamé Enrico Salvatori, responsable des opérations pour l‘Europe du fabricant de semi-conducteur américain.

NOUVELLE TENDANCE

Mais derrière ces revendications se révèle surtout une industrie des télécoms qui a finalement su allier la vitesse du réseau, ses capacités et les produits nomades pour permettre aux utilisateurs une expérience plus amusante et moins frustrante en termes de partage de photos et de vidéos.

Bien sûr l‘iPhone, sorti il y a environ deux ans et mis à jour mi-2008, est le principal artisan de cette révolution. Le combiné d‘Apple a tellement secoué le secteur qu‘il est aujourd‘hui encore considéré comme une référence malgré les nombreuses copies et l‘apparition de modèles toujours plus sophistiqués.

Le sud-coréen LG Electronics a par exemple présenté des téléphones permettant de filmer et d‘envoyer une vidéo sur le site YouTube de Google à partir d‘un seul bouton.

Sony Ericsson prévoit de son côté de sortir au second semestre un combiné équipé d‘un appareil photo de 12 millions de pixels. Samsung a dévoilé pour sa part un mobile capable de filmer en haute définition.

Les fournisseurs de composants et les opérateurs télécoms veulent également avoir un rôle à jouer et tout le monde espère profiter de cette nouvelle tendance.

Texas Instruments donne ainsi la priorité aux investissements dans les puces destinées au multimédia afin de répondre à la demande des réseaux sociaux mobiles.

Son concurrent Movidia, qui a reçu 14 millions de dollars en capital-risque, a conçu un processeur qui permet aux utilisateurs de faire de la post-production vidéo sophistiquée depuis leur téléphone. Cette puce sera bientôt proposée aux fabricants de combinés pour des tests.

Le directeur général du groupe, Sean Mitchell, a déclaré, au cours d‘un entretien au salon, que sa puce avait suscité beaucoup d‘intérêts de la part des fabricants de téléphones mobiles japonais et coréens. Selon lui, des téléphones équipés de cette puce pourraient être commercialisés d‘ici Noël 2010.

Orange, la marque de France Télécom, tente, de son côté, de séduire les consommateurs avec des tarifs spéciaux permettant l‘accès illimité aux sites comme Facebook et MySpace, au lieu de facturer chaque octet de données échangé.

De même, MySpace, dont le modèle économique repose sur la publicité, espère accroître ses revenus en profitant des fonctions spécifiques aux téléphones mobiles comme la possibilité de savoir à tout moment où se trouve un membre de son réseau, si l‘option a bien entendu été activée.

“Cela vous amènera dans un tout nouveau monde”, a déclaré DeWolfe, dont le groupe cherche à étendre ses activités afin d‘accélérer sa rentabilité.

Version française Claude Chendjou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below