19 décembre 2008 / 07:51 / dans 9 ans

Panasonic lance une offre de 9 milliards de dollars sur Sanyo

TOKYO (Reuters) - Panasonic annonce le lancement d‘une OPA de neuf milliards de dollars (6,45 milliards d‘euros) sur son concurrent Sanyo qui devrait lui permettre de devenir le numéro deux japonais de l’électronique derrière Hitachi.

<p>Panasonic va d&eacute;penser au moins 4,5 milliards de dollars pour prendre le contr&ocirc;le de son concurrent Sanyo Electric et devenir le num&eacute;ro deux japonais de l'&eacute;lectronique, derri&egrave;re Hitachi. /Photo prise le 27 novembre 2008/REUTERS/Issei Kato</p>

Panasonic est le numéro un mondial des téléviseurs à écrans plasma et Sanyo, le numéro un des piles rechargeables. Mariés, les deux groupes réaliseront un chiffre d‘affaires annuel de 120 milliards de dollars.

L‘offre, de 131 yens par action, correspond à une décote de 4% par rapport au cours de clôture de Sanyo vendredi.

Panasonic a précisé qu‘il dépenserait au moins 4,5 milliards de dollars pour prendre le contrôle de son concurrent Sanyo Electric, ce qui signifie qu‘il pourrait se contenter d‘une majorité simple au sein de sa cible.

La Banque Goldman Sachs a déjà annoncé qu‘elle apporterait ses actions, tandis que les deux autres grands actionnaires de Sanyo, Sumitomo Mitsui Banking et Daiwa Securities envisagent l‘opération de façon positive.

Goldman, Daiwa et Sumimoto Mitsui disposent à elles trois de 430 millions d‘actions préférentielles de Sanyo qui vont pouvoir être converties en actions ordinaires en mars.

Une fois leurs titres convertis, les trois banques détiendront 70% de Sanyo (29% chacun pour Goldman et Daiwa et 12% pour Sumitomo).

Goldman avait auparavant refusé une première offre de Panasonic à 120 yens, puis une deuxième à 130 yens. Depuis, la banque new-yorkaise a publié sa première perte depuis 1999, année de sa cotation, tandis que le secteur de l’électronique fait face à une érosion des ventes et la dernière offre de Panasonic lui est dès lors apparue comme une opportunité à saisir.

SANYO RESTERA COTÉ

“Certains se demandent sans doute pourquoi nous souhaitons nous rapprocher de Sanyo alors que l‘environnement est aussi compliqué”, a déclaré Fumio Ohtsubo, patron de Panasonic.

“Je pense qu‘il faut prendre des mesures ambitieuses pour la croissance à une époque où de tels changements sont susceptibles de renforcer nos activités”, a-t-il poursuivi.

En acquérant Sanyo, Panasonic pourrait également devenir le numéro sept mondial dans le domaine des panneaux solaires et renforcerait ses activités dans les produits “verts”.

Dans un communiqué, Panasonic explique qu‘il envisage de consacrer 100 milliards de yens (800 millions d‘euros) à la création de synergies entre les deux groupes.

Panasonic a été créé il y a 90 ans par Konosuke Matsushita tandis que Sanyo est né quelques années après la Seconde guerre mondiale, lorsque son gendre Toshio Iue, qui fut son homme de confiance, a décidé de voler de ses propres ailes.

Le groupe, qui fabrique entre autres les téléviseurs plats Bravia et les appareils photo numériques Lumix, a indiqué qu‘il envisageait de laisser Sanyo cotée en Bourse et que sa cible pourrait émettre de nouvelles actions après l‘OPA pour assurer la liquidité des actions Sanyo, une condition essentielle à son maintien en Bourse.

Par ailleurs, Panasonic annonce qu‘il émettra pour 400 milliards de yens d‘obligations afin de reconstituer une trésorerie actuellement évaluée à 11 milliards de dollars.

Kiyoshi Takenana, version française Nicolas Delame et Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below