24 janvier 2008 / 06:30 / dans 10 ans

Droits du foot: Orange viserait 12 lots, Canal+ 10

PARIS (Reuters) - Orange s‘est porté candidat à l‘acquisition des douze lots proposés par la Ligue de football professionnel (LFP) dans le cadre de son appel d‘offres sur les droits audiovisuels de la Ligue 1 pour la période 2008-2012, rapporte mercredi Les Echos.

<p>Orange s'est port&eacute; candidat &agrave; l'acquisition des douze lots propos&eacute;s par la Ligue de football professionnel (LFP) dans le cadre de son appel d'offres sur les droits audiovisuels de la Ligue 1 pour la p&eacute;riode 2008-2012, selon le journal Les &Eacute;chos. /Photo d'archives/REUTERS</p>

La filiale de France Télécom a déposé “des offres sur la totalité des douze lots : les trois lots premium, mais aussi les trois lots fans, les quatre lots magazines, le lot multiplexe et le lot mobile”, écrit le quotidien.

“Lundi soir, les administrateurs du groupe ont mandaté Didier Lombard, le PDG de France Télécom, pour faire une offre globale et lui ont attribué une enveloppe budgétaire permettant de faire une proposition financièrement concurrentielle”, ajoutent Les Echos.

Personne n’était disponible dans l‘immédiat chez France Télécom pour un commentaire.

Neuf opérateurs ont répondu à l‘appel d‘offres, chacun des douze lots proposés ayant “suscité au moins deux candidatures, et certains jusqu’à cinq”, a annoncé la LFP mardi.

La Ligue va désormais examiner les dossiers sur le plan qualitatif pour ensuite leur attribuer une note qui viendra pondérer les offres quantitatives, attendues le 31 janvier.

Selon le site internet du quotidien L‘Equipe, Canal+ est pour sa part candidat à dix lots sur les douze et SFR, autre filiale de Vivendi, a présenté une offre sur le lot mobile et celui de la vidéo à la demande.

Personne n’était disponible dans l‘immédiat SFR pour une réaction et Canal+ s‘est refusé à tout commentaire.

Alors que France Télécom avait dans un premier temps fait profil bas, le groupe a indiqué à la suite de la présentation de la consultation de la Ligue qu‘il pourrait revoir sa stratégie.

DAILYMOTION EN INVITÉ SURPRISE

Outre Canal+, Orange et SFR, TF1, M6 et France Télévisions ont eux aussi déposé des dossiers “plutôt pour les magazines”, selon Les Echos.

La chaîne Direct 8 - détenue par Vincent Bolloré - et Eurosport comptent aussi parmi les candidats et s‘intéressent aux lots “fans”, qui portent sur la diffusion sans exclusivité des matches de six ou sept clubs sur l‘ensemble de la saison.

Le site français de partage de vidéos Dailymotion est l‘invité surprise de l‘appel d‘offres et s‘intéresse au lot de la vidéo à la demande.

“Profitant de la multiplication des lots mis sur le marché par la LFP, qui a à juste titre pris en compte le formidable développement du média internet (12 lots contre 4 lors du précédent appel d‘offres en 2004), Dailymotion compte bien se positionner sur le créneau du sport et ainsi poursuivre sa stratégie de développement de son catalogue de contenu édité”, a indiqué la société dans un communiqué.

“Nous misons notamment sur le caractère innovant des fonctionnalités communautaires de notre site pour démontrer que les ‘pure players’ de l‘internet ont désormais leur mot à dire dans ce type de compétition”, a ajouté le P-DG de Dailymotion Mark Zaleski, cité dans le communiqué.

L‘appel d‘offres lancé le 30 novembre dernier par la LFP a été divisé en douze lots, soit deux fois plus qu‘actuellement, avec l‘espoir d‘obtenir plus que les 600 millions d‘euros payés annuellement par Canal+ depuis 2005.

Au total, en incluant les droits portant sur le magazine du dimanche concédé à France 2, les droits mobiles (UMTS) qui appartiennent à Orange et ceux de Canal+, la Ligue perçoit actuellement près de 650 millions d‘euros par an.

Le montage retenu dans l‘appel d‘offres de la Ligue avait pour but d‘attirer de nouveaux prétendants car la chaîne cryptée, forte de l‘absorption récente de son rival TPS qui l‘avait contraint a proposer le prix fort il y a trois ans, a assuré qu‘elle n‘entendait pas cette fois faire flamber les enchères.

Canal+ a par ailleurs engagé plusieurs actions en justice pour contester certaines dispositions de l‘appel d‘offres et obtenir sa suspension.

Sur ce dernier point, la chaîne a été déboutée deux fois par la justice, tandis que le Conseil d‘Etat a rejeté sa demande de suspension du droit de production des images de la Ligue 1 par la LFP.

Le tribunal de grande instance de Paris doit pour sa part se prononcer le 19 février sur les modalités de l‘appel d‘offres dénoncées par Canal+.

Benjamin Mallet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below